Cliquez ici pour fermer l'image

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

 [Fan Fiction] Récit d'une aventurière


Lun 21 Mar 2011 - 19:53
Coucou Smile
Vous me connaissez plutôt poète mais voilà, j'ai commencé à écrire une fan fic' l'année dernière.
le 13 aout 2010, ma fan fic a été sélectionnée pour les news de la communauté ^^

Mais laissons place à la narratrice qu'est Gones, Chevalière de la Mort de son état.

**********************



Chapitre premier : une mission d'observation ?

Parcourant les régions en tout sens, Gones n’éprouvait plus de surprises lors des rencontres avec différentes races, des gobelins aux Morts Vivants.
Elle eut un sourire en songeant à ces derniers : elle-même en faisait partie. Ils avaient pris le noms de
« Réprouvés » et étaient dirigés par leur reine, Sylvanas Windrunner. Cette banshee, tel était le nom donné à ceux de son espèce, aurait été une Sin'Dorei, générale des gardes forestiers protégeant Silvermoon, capitale des Hauts Elfes.
Mais la chevalière de la mort qu’était devenue Gones n’en avait cure de l’Histoire des Réprouvés.

Comment était elle morte : elle n’en avait pas souvenir. Le seul souvenir qu’elle ait ante mortem : elle était une humaine. Sa peau légèrement hâlée était devenue blanc gris. Quand à ses yeux : un jour, en se regardant un miroir, (même par delà la mort, elle avait gardé sa coquetterie), elle hurla de surprise et de terreur. La couleur bleue était passée à un blanc bleuté. Ses longs cheveux châtains clairs flottaient au vent. Désormais, ils étaient noirs et emprisonnés sous son casque.
Elle ne voulait pas qu’on la reconnaisse sous son nouvel aspect bien que les yeux soient parfaitement luminescents dans la pénombre.

Elle était devenue Chevalière de la Mort, serviteur d'Arthas Menethil, plus exactement le Roi Liche, ancien paladin de l’Ordre de la Main d’Argent. Fils de Terenas Menethil – très aimé roi de Lordaeron – il devint le premier chevalier de la mort en brandissant Frostmourne. Dès lors, il cessa d’être humain, son esprit contrôlé par Ner Zul, chaman orc aux terribles pouvoirs.

Gones grimaça en se remémorant ses cours d’Histoire au Fort d’Ebène, lieu de sa « renaissance ». Elle frissonna un court un instant : elle était revenue à la vie grâce aux pouvoirs de nécromancie du Roi Liche. Mais ce sont 2 de ses instructeurs qui ont découvert cette vile félonie.
Se séparant du Fléau dirigé par le Roi Liche, tous les chevaliers de la mort affranchis de son emprise se sont concertés pour reprendre Fort d’Ebène au Fléau, devenant les Chevaliers du Fort d’Ebène.

Ils n’étaient guère appréciés des autres races. Le plus souvent, quand ils entraient dans une villes, les chevaliers de la mort étaient accueillis à coups de pomme pourrie ou de crachat plutôt que des « bonjour » ou des « bienvenue dans notre ville ». En effet, chaque citoyen de toute ville avait eu un parent ou un ami mort à cause du Fléau. On ne pouvait le leur reprocher. Mais il fallait toujours parler avec un des dirigeants de l’une d’elle.
Les Affranchis, ainsi nommait Gones les Chevaliers libérés de l’emprise du Roi Liche, apportaient le plus souvent leur aide, tant du côté Horde que du côté Alliance.

ais bien des instructeurs ayant dévoilé le sombre dessein du Roi Liche ont disparu dans d'étranges circonstances.
L'un d'eux, bien apprécie par ses disciples, a été été arrêté. C'était une humaine du nom de Eliana Seawind. Elle enseignait les arcanes de sang. Elle apprit, par des âmes en peine, ce que, jadis, fit Arthas : la liquidation de Stratholme (perle du royaume de Lordearon), le régicide. Sous couvert d'obéissance, en dispensant aux nouvelles recrues ses cours, elle leur enseignait l'histoire du Roi Liche. Plus exactement, ce qu'il était avant la découverte de Frostmourne.
Nul ne sait véritablement ce qui s'est passé. Les rares survivants étaient tombés dans une catatonie profonde : impossible de leur soutirer la moindre information.
Des séides du Roi Liche seraient venus chercher Eliana Seawind alors en pleine explication du passage de givre, sort qui gelait instantanément l'eau sous les pieds du Chevalier de la Mort. Après le départ de l'instructeur, les cris des élèves ont alerté les autres classes. Mais avant que quiconque ait pu réagir, tout était devenu silencieux. Une bonne partie des élèves se trouvant dans la salle ont été massacrés quant à l'instructeur, nous n'avons plus eu aucune nouvelle. Elle est sûrement mort, son âme avalée par l'épée surnaturelle. Les élèves à qui elle avais expliqué la trahison du Roi Liche se sont cachés, demeurant silencieux aux appels de ce dernier.

La vie studieuse qu'avait pu mener Gones au Fort d'Ebène n'était plus. Oh ! Il y avait toujours une possibilité de retourner en ce lieu grâce à une sort de téléportation : la Porte de la Mort.
Mais seuls, les Chevaliers de la Mort pouvaient y aller. Ce Fort était leur sanctuaire. Les sbires du Roi Liche seraient férocement combattus. Et ce dernier le savait. Mais pour le moment, il concentrait toutes ses forces en Norfendre, continent glacial mais aussi terre ancestrale des Taunka et des Ka'luak.

Mais pour l'heure, Gones était en mission de reconnaissance. Sur sa rapide monture kel'dorei, elle parcourait les Tarides, terre des Orcs. Ils avaient élu domicile dans cette région, peut-être par nostalgie de leur lieu originel Draenor. Cette terre n'était pas sans rappeler les Maleterres. A la différence, la terre n'avait été touchée ni par la peste ni par le Fléau.
Des Orcs auraient pu lui tendre une embuscade depuis 3 jours qu'elle chevauchait.

Mais les immenses êtres verts avaient décidé de la laisser tranquille. Tous les peuples d’Azeroth et Kalimdor étaient unis pour contrer le pouvoir sans cesse grandissant du Roi Liche.

Gones avait pour mission de se rendre dans les villes et villages afin de vérifier que tout le monde participerait à l’effort de guerre. Cela ne s’était pas vu depuis l’ouverture des Portes d’Ahn Qiraj.
Miri, sa monture, poussa un rugissement d’avertissement. La cavalière fronça les sourcils : ce n’était qu’une gazelle se tenant sur le chemin. Elle sourit et démonta. La fidélité de Miri devait être récompensée. De plus, courir sur le sable brûlant des Tarides ne devait être guère confortable. Surtout avec le poids de l’armure !
Pendant que Miri se restaurait de la gazelle, Gones en faisait de même avec du pain et du fromage. Toute mort-vivante qu’elle soit, son organisme n’en avait pas moins besoin de nourriture tangible. Le rapide Sabre-Tempête revint en poussant un grognement de satisfaction. Profitant que sa fidèle monture fasse sa toilette, Gones en profita pour rafraîchir les coussinets à l’aide d’un chiffon mouillé. Le vieil adage « Qui veut aller loin, ménage sa monture » était particulièrement appliqué.

La Chevalière de la Mort avait remonté la Route Méridionale de l’Or et se trouvait non loin de la Croisée des Chemins, un village Orc.
Le grondement du lourd pas du Kodo se fit entendre. Gones remonta immédiatement Miri en fronçant les sourcils. Un Orc lourdement armé le chevauchait et semblait pressé de partir.
« Bien ! songea l’Humaine. Des envoyés d’Orgrimmar doivent être présents en Norfendre maintenant. »

Le soir arrivant, elle se décida de camper aux abords du village. Elle s’allongea contre sa monture profitant ainsi de la chaleur. Elle s’endormit rapidement. Le voyage avait été terriblement éprouvant avec la chaleur ambiante.
Elle se prit à rêver de la chute du Roi Liche. Brutalement, elle vit un immense dragon noir survolant Azeroth dévastée. Elle se réveilla en sursaut. Tout, autour d’elle, était silencieux. Elle transpirait : elle avait la sensation d’une menace peut-être encore plus grande que celle du Roi Liche. Elle déglutit et bu un peu d’eau. Il ne lui en restait plus beaucoup.
Elle se rendormit tant bien que mal. Mais voilà que la vision refaisait surface. Puis brutalement lui apparut une silhouette verte. Gones fouilla ses souvenirs des cours d’Histoire. Mais oui ! cette silhouette verte longiligne ne pouvait qu’appartenir à Ysera la Verte, Aspect du Rêve.
Pourquoi Ysera lui avait envoyé cette étrange scène ? Pourquoi avait elle choisi d’envoyer une telle vision d’Azeroth ? Mais surtout pourquoi elle, Chevalière de la Mort, avait elle choisi par Ysera ? Un druide aurait été plus approprié …
Mais cette vision concernait elle seulement Azeroth ? ou alors tous les continents ?
Trop de questions découlaient d’un simple rêve. Si cette vision d’horreur était le futur d’Azeroth, avec l’insatiable pouvoir du Roi Liche, la Vie ne saurait survivre à un tel cataclysme …

Gones, à force de réfléchir, en avait un mal de tête. Elle prit la décision de se rendre à Darnassus, capitale des Elfes de la Nuit, afin de questionner l’Archidruide Fandral Straghelm. Elle aurait aimé interroger le conciliant Malfurion Stormrage. Mais ce dernier était emprisonné dans le Rêve d’Émeraude.

La Chevalière de la Mort grimaça face au fait que sa simple mission d’observations ne se transforme en mission diplomatique.
Pour se faire, elle devait se rendre à Thalanaar, poste des Elfes de la Nuit, d’où elle pourrait prendre le griffon pour aller rendre visite à l’Archidruide.

Elle prit la direction de la Grande Élévation, lieu dit commun aux Tarides et aux Mille Pointes. La région suivante était tout aussi désertique que les Tarides.

Lun 21 Mar 2011 - 20:10
N'hésitez pas à commenter ^^ je ne vais pas vous manger =)
même pour mettre des critiques ...

avatar




fean

Messages 4999

Lun 21 Mar 2011 - 20:27
Sympa, j'ai hâte de lire la suite Smile

avatar




Mjollna
Spé Aile Est
Messages 3004
Localisation Dans une dimension improbable

Lun 21 Mar 2011 - 21:18
A ta demande, j'écris donc un avis plus circonstancié que "oh super sympa, vivement la suite !" (ce qui n'en demeure pas moins vrai) Smile

Le rappel du contexte de Wow est bien amené, et assez complet pour bien comprendre à quel moment du jeu se situe le récit.
De même, certains éléments nous renseignent sur la personnalité de Gones, contribuant à la rendre attachante : elle se fiche de l'histoire des Réprouvés, ses yeux morts de dk la choquent, et elle n'hésite pas à prendre une décision qui entraîne un long voyage.
La narration se lit sans heurts, et le vocabulaire varié rend la lecture agréable et plaisante.
Et bien sûr, l'accroche est assez forte pour que le lecteur ait envie de continuer à lire la suite Smile

Dans les points qui m'ont un peu moins plu, il y a quelques emplois de temps qui ne me paraissent pas faire "naturels". Je pense surtout aux paragraphes sur Eliana Seawind, où il y a un peu de participe passé alors que tout le reste autour est à l'imparfait/passé simple.
Enfin, le passage du rêve me semble un peu court. Gones décide sur le champ de partir à Darnassus à cause de ce rêve, or il tient finalement peu de place dans le récit, et les sentiments que ressent Gones pourraient, à mon humble avis, être plus développés (sensation de peur/effroi, description plus complète de sa vision).

gg en tout cas, c'est un début très prometteur ^^

Mmh, faudrait que je m'y remette aux fanfics, ça fait *hyper longtemps* que j'en ai pas écrit Smile

_________________


Citation :
[17:35] <@Zhao> (car oui, contrairement à l'idée établie, Mjollna roxxe de la cuisine)

Jeu 24 Mar 2011 - 22:25
[fin du premier chapitre]

Les Mille Pointes était composées de piliers de roches. La faune se composait de pumas des Pointes et autres joyeusetés …

Gones dut traverser la moitié de la région pour arriver à Thalanaar. Ce poste Elfe de la nuit se trouvait à l’extrême est de Feralas, région à la végétation luxuriante en regarde des Tarides ou des Milles Pointes. Miri avait été invoquée lors de l’arrivée sur Booty Bay. (Depuis ce port tenu par des gobelins, on peut prendre un bateau qui nous amène à Ratchet dans les Tarides). L’humaine dut se résoudre à renvoyer sa monture afin de prendre l’hippogriffe. Elle paya le maitre de vol pour le trajet.

Enfin, à Darnassus, elle espérait prendre du repos. Prendre un bon bain la laissa songeuse. Mais elle craignait par-dessus tout l’entrevue avec Fandral Straghelm.
Bien qu’elle soit désireuse de raconter l’effrayante vision, elle prit néanmoins le temps de se rafraichir et réparer son armure.
Quand elle alla prendre son repas dans la salle commune de l’auberge, Gones était vêtue d’une élégante robe violette en étoffe runique, les bords des manches finement brodées d’or. La pièce était relativement spacieuse et haute de plafond ; au milieu trônait une table où pouvaient se tenir pas moins de 2 douzaines de personnes.
Mais pour l’heure, l’Humaine se concentrait sur son repas composé de quelques morceaux de viandes grillées et de légumes, complété par une large portion de pain au maïs.
Vêtue d’une robe dans les tons verts et bruns, une Elfe de la Nuit apparut au coin de la salle. Ses oreilles pointues remuaient fébrilement par-dessus des cheveux argentés maintenus en queue de cheval :
« Bonsoir Chevalière de la Mort ! Je vous attends depuis la fin de matinée. »
Sous la surprise, Gones ne pouvait prononcer le moindre mot. La voix de l’Elfe était mélodieuse. Par moment, les intonations faisaient penser au murmure d’un ruisseau.
« Oh ! Pardonnez moi ! Je me présente : Aileen, druidesse. Je suis au service de l’Archidruide Fandral Straghelm. Il m’envoie vous chercher.
- Bonsoir Dame Aileen … Mais avant que Gones n’ait pu ajouter quoique ce soit, Aileen avait repris la parole :
- Terminez tranquillement votre repas. L’Archidruide a eu la vision d’un immense dragon noir survolant une terre dévastée. …
- Pardon ?! Et Gones faillit recracher de surprise le nectar de rose. Il y a quelques jours, j’ai eu la même vision.
- Mais ce n’est pas tout, ajouta la druidesse. Fandral a aussi eu la vision du réveil de Malfurion Stormrage. »
Gones allait de surprise en surprise : « J’ai toujours cu que ce personnage n’était qu’un mythe !!
- Moi aussi, avoua l’Elfe. Mais Tyrande Whisperwind, avec qui j’ai discuté récemment, m’a confirmé son existence.
- Qui est Tyrande Whisperwind ?
- C’est la grande prêtresse d’Elune. La précédente est morte en combattant la Légion Ardente, lors de la Troisième Guerre.
- C’est comme si on vivait un évènement historique, déclara à mi voix Gones.

Ven 25 Mar 2011 - 7:35
Rencontre avec Fandral Straghelm

« Et pas qu'un peu ! répliqua avec excitation Aileen.

L'Humaine avait fini son repas : « Et bien, je suppose que nous pouvons nous rendre chez l'Archidruide » Le moment tant redouté arriva.

Fandral Straghelm se trouvait dans l'Enclave Cénarienne. Il y avait peu de monde dans les rues deDarnassus, ce qui ne manquait d'étonner la Chevalière de la Mort : « Les rues sont bien désertes. Cela fait un contraste étonnant avec Stormwind. La Grand-Place du quartier commerçant est toujours bondée. On doit même se rangercar les gens ne font pas attention quand ils sont en monture !

- C'est fort possible pour la comparaison avec votre Capitale. Mais ce soir, c'est un peu particulier : c'est jour de match de gnome ball, précisa l'Elfe

- Le quoi ?!

- Le gnome ball. C'est un sport qui consiste à lancer un gnome dans le panier de l'équipe adverse. Cela se joue sur un terrain. »

Gones afficha une moue de réprobation : « Si les Exilés de Gnomeregan savaient cela ...

- Normalement c'est interdit. Les matches sont organisés illégalement.

- Je n'en doute pas.Tout comme les trolls n'ont plus le droit de manger des elfes et ce, quelque soit la manière : rôtis ou farcis avec des pommes.

- Tss ! lâcha Aileen en frissonnant de colère. Ces misérables ne méritent pas de vivre ...

- Dans ce cas, vous non plus car vous jouez avec des gnomes. Mais il me semble que porter atteinte à l'intégrité d'une race était synonyme de condamnation à mort. ...

Gones n'acheva pas sa phrase car elles étaient arrivées à l'Enclave Cénarienne.

Au vu des répliques de la Chevalière de la Mort, il n'est pas étonnant que les Humains soient réputés pour leur don de diplomatie.

La frivolité de certains Kel'dorei ne manquait jamais d'étonner : leurs sports favoris étaient,outre le gnome ball, le lancer de nain.

La Ligue contre le Lancer de Nain et le Front de Libération Gnome avaient fort à faire avec de tels énergumènes. Aussi était-il guère étonnant que les Elfes de la Nuit soient tant à l'écart de la scène politique sur les différents continents. Ainsi, leur capitale était située sur une île à l'extrême nord de Kalimdor, Teldrassil, un immense arbre dont la cime abritait le lieu de naissance et la capitale des Elfes de la Nuit.



avatar




fean

Messages 4999

Ven 25 Mar 2011 - 12:33
Le gnomeball :cheers:

Ven 25 Mar 2011 - 13:58
Haha ^^
Avec cette partie du récit : je vais me faire des amis tiens XD






Contenu sponsorisé