Cliquez ici pour fermer l'image

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

 [Les Gardiens de la Corruption] 1 : Rédemption

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 22 Oct 2009 - 21:56
Voilà j'avais envie de faire un petit jeu et comme il ne s'agit pas d'un défi j'ai décidé de le posté ici, cela consiste à crée une histoire mais en gros je fait le début de l'histoire et une personne enchaine avec une suite, une autre personne fait la suite de la suite et ça continue ainsi, ça peux montrer les différents talents d'écriture de chacun geek
Donc le titre dit déjà pas mal puisque le héros est en fait une héroïne (a ne pas confondre avec cette poudre blanche que l'on peux confondre avec de la farine et qui nous bousille le cerveau).

Allez je commence :

"Rien à changé, en 2 ans, personne ne pouvait changer cet endroit isolé. Cet endroit était appelé la Ferme du Bout du Monde, la première personne à l'avoir découvert l'avait appelé ainsi. Cette personne d'ailleurs était la seule à connaître ce paradis. Elle s'appelait Naraya, autrefois sous l'emprise du Roi-Liche, elle s'en dégagea, et devint une de ces chevaliers dont le cœur fut corrompu, mais point l'esprit. Mais si elle était une chevalière de la mort, elle était morte forcément, puis ressuscité, seulement, elle ne se rappela point de sa mort, et des mystères l'entourait quand à son existence, car selon le Roi-Liche lors de sa résurrection, elle était particulièrement différente des autres...il y avait un plus. Et cet homme, s'il était encore possible d'en appeler un, et qui d'ailleurs s'appelait autrefois Arthas, avais torturer son âme afin de savoir ce qui se cachait au plus profond de Naraya. Rien y fit, seulement une conséquence qui se répercute aujourd'hui encore : des cauchemars, encore des cauchemars, des endroits comme la ferme du bout du monde la changeait d'idée, de pensée, et si c'était la seule chose qui pourrait évadé son esprit loin des sombres souvenirs qui la hantent, son destin alors, était d'être exploratrice...

_________________



Dernière édition par Sidéron le Mar 1 Déc 2009 - 21:27, édité 2 fois

avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Jeu 22 Oct 2009 - 22:28
Naraya, se louant a sa nouvelle passion n'oubliait pas pour autant ce que le Roi Liche lui avait fait. Une haine rongeait son cœur...
-Un jour je me vengerai, se dit-elle.
Mais seule, elle n'y arriverait pas. Mais d'abord, comment est-elle morte ? D'où vient-elle ? Qui sont ces alliés ? Elle ne se souvenait plus de rien.
Elle décida d'aller trouver un puissant Oracle. Dans touts les villages, toutes les villes, elle demanda son chemin. Finalement, c'est dans un village troll qu'elle trouverai cet Oracle. C'est un Orc nommé Neirda qui lui a indiqué ce chemin. Pendant 3 jours et 3 nuits elle chercha ce village. Elle finit par le trouver, mais ces trolls ne l'acceuillirent pas bien : Ils l'attaquerent. Ne sachant quoi faire, Naraya se défendit, mais elle ne voulait pas tuer. Elle fut obliger d'en tuer quelques uns. Blesser a l'épaule, elle était sur le point de s'évanouir, mais avant, elle entendit un troll crié :
-Elle ne vient pas faire le guerre ! Elle ne cherche que son passé...
C'était lui, l'Oracle.
Quand Naraya se réveilla, ...


Dernière édition par Adurnha le Mar 1 Déc 2009 - 21:36, édité 1 fois

Ven 23 Oct 2009 - 15:59
...un troll était penché sur elle.

Naraya se releva vivement sur ses coudes, mais la douleur qui s'empara alors de son épaule la fit retomber lourdement sur le dos.
- Ne bouge pas. Mes compagnons t'ont prit pour un ennemis, ils n'ont pas l'habitude d'avoir à faire à des visiteurs... Ce lieu est censé être caché. Comment en as-tu découvert l'accès ? Ton esprit ne m'a pas laissé le découvrir.
- Un homme étrange me l'a indiqué... Son nom avait une consonnance féminine... Nanya, ou quelque chose comme ça...
-Neirda... Murmura le troll. Si je le tenais celui-l... Bref. J'ai cru comprendre que tu me cherchais. Tu veux connaitre ton passé, je crois. Je peux seulement te dire que cette nouvelle raison de vivre que tu t'es découverte, cette "essploration" EST ton passé. Mais ton avenir aussi. Le destin est une chose bien étrange, insaisissable, et le tiens est différent de celui des autres.
- Mais pourquoi suis-je morte alors ?
- Cela, tu devras le découvrir par toi-même. Si le destin de chacun lui était révélé, le monde aurait-il une raison d'être ? La seule chose que je puisse te dire c'est que tu es née pour explorer. Et que tu es morte pour les même raisons. Le reste, personne ne pourras jamais te le révéler, sauf le temps...
Naraya écoutait attentive les révélations que venait de lui faire le troll. Cet endroit lui était cependant familier, et un vase, posé sur une table, attira tout particulièrement son attention. Tandis que l'oracle lui expliquait le rôle du destin et de son mystère dans l'univers, la chevalier de la mort faisait appel à toute sa mémoire pour se souvenir. Sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, elle se leva et s'approcha de l'objet. Le troll, lui, comme en transe, continuait son récit sans se soucier du départ de la bléssée...

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Ven 23 Oct 2009 - 17:55
...Puis elle commença à s'avancer avant de s'arrêter juste devant la table où le vase était poser.
- Oracle !
Le troll arrêta soudainement de parler puis regarda Naraya.
- Oui, le vase, je m'étais attendu à ce que tu le reconnaisses.
- Ce vase...je...je commence à me souvenir...
- Dis-moi, dis moi ce que te montres tes souvenirs.
- Je me rappel l'avoir vu avant ma mort...oui, je l'avais même toucher !
L'Oracle sentit quelque chose en Naraya, il en était presque étonné.
- Je suis désolé Naraya, je n'avais pas perçue suffisamment en toi pour découvrir ce que je viens de voir, j'en suis vraiment navré.
Naraya qui était toujours de dos en train de fixer le vase commença à vaciller, ses blessures se réveilla instantanément, ce qui l'obligea à s'allonger de nouveaux près de l'Oracle.
- Ce vase...je me souviens...
- Oui ce vase est une relique troll, personne ne le touche.
- Et..tu me laisses l'approcher pourtant ?
- Ce que j'ai senti en toi était profond, un mal inconcevable te ronge et pourtant, la lumière s'éclaircit dans ton cœur. Je te laisses l'approcher car je savais que les souvenirs cachés au fond de toi surgiront petit à petit en voyant ce vase. Et si je suis Oracle, tu es, ou était, Capitaine des rangs elfes lors de la bataille du Mont Hyjal. Oui personne ne s'en rappelait, mais tu as vu l'horreur, tu as vu ce qu'un seigneur démon serait capable, ce seigneur démon pouvait crée Archimonde. Mais sache que l'histoire que tu connais sur Hyjal est totalement fausse, ce vase est par ailleurs un objet que tu n'as jamais vu, mais qui te rend les souvenirs progressivement, il n'a rien à voir avec un des évènements que tu aurais vécu. Tu m'intrigues Naraya, je sais tout de toi à présent, comme du passé, mais pas de l'avenir, ce vase, tu peux le toucher et tous tes souvenirs reviendront instantanément, mais tu n'aimeras sans doute pas ce que tu verras. Maintenant, le choix est entre tes mains, et c'est là, que je me demande ce que tu feras.
Naraya avait tout écouté attentivement, maintenant, les souvenirs étaient à sa portée. Mais elle hésita...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Ven 23 Oct 2009 - 18:06
Elle ne savait pas si elle devait connaitre son passé. D'après l'Oracle, il était horrible. Mais qu'avait-t-elle de plus que les autres ? Elle voulait savoir, mais elle ne voulait pas revivre son passé. La curiositée l'emporta : elle toucha le vase du bout des doigts.

Elle était dans les rangs de la bataille du Mont Hyjal. Elle cirait des ordres a ces subordonnés. D'un puit a l'eau bleu un démon sortit ; ce n'était pas de l'eau normal, mais de l'eau magique. Ce démon, bien connu sous le nom de Archimonde, a été créé par le Dévoreur de Monde. Un grande prêtresse appelé Myrande Turmevent appelait Naraya.
-Eldalótë, repliez-vous ! cira Myrande.
-Je ne peux pas ! répondit-elle.
Archimonde, attaquait tout ceux qu'il voyait. Ils leurs arrachaient les membres uns a uns, il leurs volaient leurs ames, leurs personnes. C'était affreux


Naraya commenca a s'agiter, a pousser des cris. Elle suppliait l'Oracle d'arretter ca. L'Oracle voulu retirer les mains du vase, mais une lumière bleue l'empechait de bouger ces mains. Il pris le vase et le fracassa contre la table. Naraya sortit enfin de ce "rêve", son passé.

-Qui est Eldalótë ? dit-elle.
-Ton nom. Eldalótë était ton nom avant ta mort. Cela signifait "Fleur du matin" en language Elfique. Arthas ta renommé en Naraya, c'est le nom dont tu te souviens. Cela signifie "L'élu" en sa langue, celle du fléau.
-L'élu ? Qui suis-je donc ? s'exclamma-t-elle.
-Tu es…

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Sam 24 Oct 2009 - 20:41
- Tu es celle désigné par Arthas qui se doit de mener tout ennemis du Roi-Liche vers la défaite.
- Pourquoi moi ?
- L'élue, tu es l'élue d'Arthas.
- Je...je ne comprend pas.
- Tu en à trop vu pour une journée Nar...Eldalótë. Repose-toi.

Elle ne s'y reprit pas deux fois, puis s'endormit. Aucun cauchemar ne vint troubler son sommeil...
Le lendemain, Eldalótë se réveilla, avec une douce chaleur sur la joue. Un rayon de soleil traversais la structure en bois. Quand elle se rappela des récents évènements, elle se retourna lentement, et vit le vase posé sur la table.

- N'était-il point brisé ? se demanda t-elle.

Un bruit venant de derrière la fit sursauter, c'était l'Oracle, qui habillé de façon sauvage mais mystiques, se permit de s'assoir à coté de l'elfe.

- Il l'était, dit-il, mais le silence des rêves ont fait qu'il soit reformer, et que dans ton sommeil, rien ne se permit de te troubler.
- Oracle...j'aurais une question à te poser.
- Je t'écoute.
- Comment se fait-il que tu parles pas comme les autres ? Je veux dire...l'accent.
- Ah oui, les Oracles chez les trolls sont sélectionner dès leur naissance par leurs pouvoirs mystiques...ils ont la particularité de posséder un langage particulier dans le peuple troll. Mais je peux très bien parler comme eux. Leuws accent est assez twoublant mais me font bien riwe.

Eldalótë ne put s'empêcher de sourire, ce qui fit également sourire le troll.

- C'est bon de te voir en joie ma jeune amie. Mais il ne faut pas trop s'y attarder, tu as voulu connaître ton passé ici, tu n'en repartiras qu'à moitié combler. Je ne puis me permettre de tout te révéler. Mais sache que de terribles épreuves t'attendent chère Eldalótë.
- Je te remercie pour tout, répondit l'elfe, merci vraiment, de ton hospitalité, et de ta bienveillance.
- Je suis Oracle, les oracles sont pacifistes. Tu seras toujours la bienvenue ici.

Puis soudainement, elle se permit de prendre le troll dans ses bras, émue.

- Adieu Oracle. J'ignore où la route me mènera, mais mon passé me conduira à la réponse.

Puis Eldalótë, anciennement Naraya, parti vers l'inconnue, vers son passé...
Alors quand elle fut assez éloigné, l'Oracle murmura à lui tout seul :

- Un démon tombera, qu'il soit en elle...ou pas. Qu'il soit Archimonde, ou Naraya.

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Sam 24 Oct 2009 - 21:13
Après que Eldalótë eu quitté le village, des cauchemars la tourmentaient. La relique ne la protégeait plus des ces cauchemars. Elle se souvenait de la façon dont la Ferme du Bout du Monde avais apaisé ces cauchemars. Elle décida d'y retourner. Après une longue route, elle arriva a la Ferme. Elle s'assit, et se détendit. Les cauchemars ne la quittaient pourtant pas.
-Il te faut un endroit de plus puissant, dit une voix derrière Eldalótë.
Eldalótë se retourna promptement et dégaina son épée, prête a se battre.
-Je ne suis point un ennemie, renchérit l'homme.
-Qui êtes-vous ? dit-elle.
-Je suis Halfurion Murlorage, Seigneur du Reve, envoyé de Ysera la Gardienne d'Emeraude. Je sais qui tu es, et quelle souffrance tu subis. Si tu trouves le Reve, ces cauchemars cesseront.
-Ou se trouve-t-il ? demanda-t-elle.
-Ysera me rappelle jeune Eldalótë, dit-il en disparaissant lentement.
-Attendez ! Ou est le Reve ?! s'écria-t-elle.
-Le Reve est dans... Et il disparut.
Une douleurs abominable pris le dos de Eldalótë, qui se pliât de douleurs, avec toujours les même images de son passé dans la tête. Elle devait trouver ce Reve, et vite. La douleur était entrain de la dévorer de l'intérieur.


Dernière édition par Adurnha le Jeu 3 Déc 2009 - 20:39, édité 1 fois

avatar




Zhao
Parleur
Messages 3909

Sam 31 Oct 2009 - 12:38
Pour Eldalótë, il devint évident qu'il était l'heure de manger.

_________________
21:12:58 Gamh | bien s^^ur
21:13:07 Gamh | oula ya mjo qui s'est incrusté dans la phrase

avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Lun 2 Nov 2009 - 21:38
Elle alla donc trouvée une auberge naine. Elle était situe vers un aéroport gnome, et une grande cascade était en face d'Eldalótë. Elle mangea un bon sanglier, et son mal de ventre passa immédiatement. Un nain la regardait fixement, bouche bée.
-Quoi ?! dit-elle au nain.
-V...vo...vous êtes El...dalótë ?
-Oui, pourquoi ?
-L...le Capitaine Eldalótë ? De la bataille du Mont Hyjal ?
-Heu... Oui, c'est moi.
-Mais vous n'êtes pas morte ? Tout le monde vous a vu mourir !
Eldatólë ne savait que dire.
-Comment quelqu'un pourrait résister a ce qu'il vous a fait ? continua le nain.
-Qui ? l'interrogea-t-elle.
-Le Devoreur de Monde ! répondit celui-ci.
-Il a intervenu dans la bataille du Mont Hyjal ? se demanda-t-elle en se rappelant les paroles de l'Oracle. "Mais sache que l'histoire que tu connais su Hyjal est totalement fausse."
-Bien sur ! Ne vous rappellez-vous donc de rien ? s'étonna-t-il.
-Non, je suis morte, et rescussité par le Roi Liche en Naraya. Je ne me souviens plus de rien.
L'air horrifié du nain fit comprendre a Eldalótë qu'elle aurait du se taire.
-Na...Naraya ?!
-Oui, pourquoi cette tête devant ce nom ?
-C'est vous... Vous n'ete pas Eldalótë, vous êtes un monstre, vous avez tuer ma famille, ainsi que des milliers d'autres personnes !
-Moi ? "Tu es celle désigné par Arthas qui se doit de mener tout ennemis du Roi-Liche vers la défaite."
Le nain s'enfuit en courrant.


Dernière édition par Adurnha le Jeu 3 Déc 2009 - 20:37, édité 1 fois

Lun 2 Nov 2009 - 21:48
pour aller ce sucider devant l'auberge écartelé par deux vaches mexicaine

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Lun 2 Nov 2009 - 22:24
Bien que sa faim l'avait poussé dans cette auberge, ce ne fit pas une si bonne idée que ça d'y aller. Et de nouvelles questions s'insurgèrent dans ses pensées. "Quelle est la vérité sur le dénouement de la Bataille d'Hyjal ?". Eldalótë paya sa part et sortie repue de l'auberge. En sortant, elle sentit une présence près d'elle, ce qui l'a fit se retourné, et voir le nain la regardé caché derrière un tonneau.

- Elle m'a pas vu, murmura-t'il.
- Vous êtes ridicule, je n'y étais pour rien à ce qui s'est malheureusement passé, je ne me souviens plus, le Roi-Liche à succomber à l'emprise des Chevaliers de la Lame d'Ebène !
- Jamais entendu parler, maintenant, partez !
- Je suis désolé sur ce que j'aurais pu faire, mais je vous redit que je n'avais pas le contrôle de moi-même ! Regardez, je suis même pas armé !

Le nain commença à comprendre et sorti de sa cachette doucement.

- Ils avaient tous les yeux glacials, d'un bleu givrant, tous les vôtres, et pourtant, malgré le fait que vous les ayez ces yeux, vous ne m'effrayer guère. Enfin, il y en a un qui a eu peur, mon regretté frère qui s'est laissez mourir par la peur.
- C'était...votre frère ? Je...
- Il était idiot, mais la ou il est à présent, il va pas se gêner plus que ça pour boire plus qu'il en a jamais eu envie.
- Aidez-moi, je cherche mon passé, le dénouement de la Bataille du Mont Hyjal.
- ...
- Je vous en prie !
- Votre mort à fait du bruit même pendant la bataille. J'étais là, j'étais un simple soldat dans les rangs nains. Venez, j'ai quelque chose à vous montrer.

Le nain emmena Eldalótë dans une petite maison qui s'enfonce dans le sol. Il était évident qu'il s'agissait dudit nain. Elle toucha le plafond et du s'assoir sur un confortable fauteuil que le nain lui a indiqué l'autorisation de s'y installer. Il alla alors au bout de la pièce et ramena quelque chose enveloppé dans un morceau de tissu.
Puis le nain retira le tissu, et dessous ce cachait...
- Un vase ! s'exclama Eldalótë

Un vase identique à celui qu'il y avait dans le village troll. Et Eldalótë s'empressa de le toucher.

"Le bruit était assourdissant, il y avait des explosions de partout, des entrechocs d'épées et boucliers.
- JE SUUIIS VOOTRE FIN !
Ce cri résonna partout, mais n'empêcha pas la bataille de continuer.
Eldalótë était là, en fantôme en train d'observer le passé, et se chercha...puis elle trouva les rangs des elfes, en train de vaciller face à une horde de démons. Elle trouva également Myrande Turmevent, et plus loin, son propre corps à terre, sans sang ni blessure, un corps inerte, il n'y avait rien autour, la bataille se passait plus loin, et son corps était là, abandonné. Et une voix résonna en elle :
- Abandonne tout espoir, ton passé est ta fin, plus aucun avenir, tu ne peux que souffrir lentement, éternellement et en silence...les tourments, les agonies, tout te reviendra le moment venu, mais je veux que tu SOUUUFFRES !"

Cette voix était masculine et démoniaque, une voix reconnaissable même après avoir été esclave du Roi-Liche, une voix comme nul autre ne peut avoir, la voix du démon Sargeras.

_________________



Dernière édition par Sidéron le Mer 2 Déc 2009 - 14:24, édité 1 fois

Jeu 5 Nov 2009 - 13:07
Eldalótë revint brusquement à la réalité et fut projetée au sol. Elle atterit étourdie sur le dos, le vase entre ses mains était brisé. Il lui faudrait chercher ailleurs pour connaitre le dénouement de la bataille du mont Hyjal, ce récipient-ci ne pouvant plus lui en apprendre davantage.
Elle se redressa sur les coudes, un peu sonnée. Le nain était face à elle et la regardait, impassible.
"J'ai vu...
- Peu m'importe ce que tu as vu, Naraya. Tu as obtenu ce pour quoi tu étais venu.
Eldalótë nota que le nain avait complètement changé d'attitude. Savait-il quelque chose qu'elle ignorait ?
- Je n'étais pas venu pour ça. Ne m'appelez plus Naraya, répondit l'elfe.
- Très bien, Eldalótë. Si tu veux en apprendre plus sur ton passé, cherche un autre oracle.
- Est-ce parce que j'ai brisé votre vase que vous êtes si aigri ?
- Je crois que tu as déjà été en présence de l'un de ces objets, à ton prochain sommeil il se reconstituera. Mais toi, tu ne pourras plus rien voir dedans. Il restera désormais un vase ordinaire à ton contact. A toi de voir si tu veux en chercher d'autres pour en savoir plus, mais j'avais cru comprendre que tu n'en avais pas le courage et que tu préférais te réfugier dans un monde imaginaire... Comment était-ce déjà... "Le rêve d'Emeraude", pour fuir comme ceux de ton espèce ?
- Je ne fuis pas !
- Ah bon ? Et que fais-tu alors ?
- ...
- C'est bien ce que je pensais. Pars maintenant, je n'ai plus rien à t'apprendre, elfe.
Eldalótë ne se gêna pas pour sortir en claquant la porte. Elle leva la tête et ferma les yeux, se clamant à la lueur d'un rayon de soleil qui innondait son visage d'une douce chaleur.
Le troll m'étais plus sympathique... Songea-t-elle.
Elle s'éloigna à grandes enjambées de la maison de pierre.
Quand elle fut assez loin, le nain passa la tête par l'entrebaillure de la porte.
- Reviens, Berith.
Le premier nain qu'avait croisé Eldalótë revint vers son "frère". Ses membres n'étaient plus séparés de son corps.
- Le maître sera fier de nous. L'Elue restera en ce monde et accomplira son destin.
Le nain fit quelques pas.
- J'ai également constaté que tu éclatais de mieux en mieux. C'est bien. Ton "écartellement" était très crédible. Viens maintenant.
La goule à l'apparence naine émis quelques sons gutturaux, semblables à quelques gloussements de plaisir, puis avança derrière son maître en trainant les bras. Ils suivirent tout deux les traces d'Eldalótë.

avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Jeu 5 Nov 2009 - 17:29
Les paroles du nain avait très vexée Eldalótë. Elle marchait lentement sur le chemin. Elle l'avait décidée : elle ne fuirai pas au Reve d'Emeraude. Elle ne rejoindrai pas Halfurion Murlorage.
-Un autre Oracle... Il m'a dit de trouver un autre Oracle, se dit-elle.
Elle entendit soudain un bruit de pats.
-Qui est là ? cria-t-elle.
-Ce n'est que moi, répondit l'Oracle Nain.
-Pourquoi m'avez vous suivie ? demanda-t-elle.
-Car...
-CHUT ! le coupa-t-elle.
-Qui a-t-il ? chuchota le nain.
-J'entends un bruit dans le buisson.
-Ce n'est que mon frère ! Il m'a accompagné. Il s'appelle Berith.
-Bonsoir, dit le frère.
-Votre frère ? N'était-t-il pas mort ?...
Berith commença a se replier sur lui-même, des griffes sortait des ces mas, son visage de déforma, sa chaire tomba.
-Non ! Arrette ! cria l'Oracle nain.
Mais Berith continua sa transformation. Il était redevenu une goule.
-Faiiiiiiiim... Éluuuuuu... Roi Licheeeeee... Devooooooooir..., dit-il.
Eldalótë compris soudain : ce n'était pas des nains, mais des goules, envoyés du Roi Liche pour la capturer. Elle sortit ces sabres, identiques. Ils avaient une lame fine mais plus dure que touts les métaux, un dragon bleu ornait le manche de l'épée, avec, enchâssé dans leur gueule, une perle rouge.
-Nous devoooooons... Te rameneeeeeer... Vivannnnnnnnte...
L'Oracle entama a son tour sa transformation. Eldalótë commença a le charger, quand soudain, un grand bruit venant de derrière la fit se retourner
-L'ÉLUUUUUUUUU... DEVOIR.... ROI LICHEEEEE..., hurlaient des miliers de goules.
Derrière cette armée, l'homme qu'on ne pouvait oublié était la, l'homme qui lui avait afligé milles tortures... Le Roi Liche...
Eldalótë fonça, tranchant la tête de l'Oracle nain avant qu'il ne finisse sa transformation, et planta son autre sabre dans le ventre de Bakrea.
Les goules continuaient a avancée, quand, au loin, elle vit arrivés ce a quoi elle ne se serait jamais attendu : des Dragons Rouge, et un troll. Un troll qu'elle ne peut pas oublier.
-L'Oracle ! se réjouit-t-elle.
Prenant l'armée d'Arthas de revers, les Dragons firent un carnage. Eldalótë fonça dans la bataille, une envie de vengeance dans le cœur. Elle avança droit vers le Roi Liche, ses sabres en mains, tuant toutes les goules sur son passage. Quand elle arriva vers le Maitre du Fléau, celui-ci lui dit :
-Abandonne Naraya, tu n'as aucune chance face a moi...
Il murmura une incantation, et son ami le troll mourru.
-Noooooon ! Vous paierez pour cela ! cria-t-elle pleine de rage.
-Naraya, viens avec moi et ceci cessera.
-Je ne suis pas Naraya ! Je suis Eldalótë !
Il murmura une autre incantation, et une douzaine de Dragons mourrurent.
Folle de rage, elle fonça, les sabres en direction de son cœur. Arthas dévia le coup d'un coup d'epee. Au contact de Deuillegivre, les perles sertient a ses sabres s'allumerent, et un torrent de flamme ravagea toutes les goules autour du Roi Liche.
-Alors c'est toi qui détient ces sabres... Les seuls a pouvoir resister a mon épée, avec une autre lame bien sur, Porte-Cendre, mais elle a disparu depuis longtemps... dit-il avec un rire inhumain.
-Je vous tueraient, s'exclama-t-elle en fonçant sur lui.
-Meurs...
Il allait lui assener un coup dont personne n'aurait pu survire, mais Alexstraza, reine des Dragons rouge, attrapa Eldatólë dans son aile et partit très loin...


Dernière édition par Adurnha le Jeu 3 Déc 2009 - 20:45, édité 2 fois

avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Lun 9 Nov 2009 - 22:18
Eldatólë voulait retourner au combat pour venger son ami le troll.
-Lachez-moi ! Reposez-moi sur le sol ! Je veux me battre ! cria-t-elle.
-Chuuuut... Dors jeune Eldatólë, ton avenir va être une tache difficile et longue... lui dit Alexstraza.

Eldatólë s'endormit, pendant le reste du voyage. Quand elle de réveilla, elle était seul dans une chambre, mais entendait a côté le conseil des Aspects discuter entre eux.

-Il faut tout lui dire, dit une voix rauque.
-Non, si nous lui disont, elle accomplira son destin, répondit la voix cristaline de la Lieuse-de-Vie.
-Mais elle doit la trouver et lui donner ! s'exclama une autre voix, plus aiguë.
-Oui, mais nous ne lui diront pas le reste, renchérit une nouvelle voix.
-Vous avez raison, Sire Kord, aquiessa la Reine des Dragons.
-Non, je ne suis pas d'accord. Si nous ne lui disont rien, elle...
-Bonjour, dit Eldatólë.
-Bonjour, Elfe, la salua Alexstraza. Je te présente le Conseil des Aspects. Sire Darowh, Dragons bleu. Sire Tresi, Dragons vert. Sire Kord, Dragons noir. Sire Drety, Dragons de bronze. Et moi même, Reine des Dragons, Dragons rouge.
-Bonjour a tous. Vous parliez de moi n'est-ce pas ? quetionna Eldatólë.
-C'est exactement ça, répondit Kord.
-Je veux tout savoir. Ne me cachez rien, s'exclama-t-elle avec fermettée. Que dois-je trouver ? A qui dois-je la donner ? Quel est mon destin ?

avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Dim 22 Nov 2009 - 20:28
Alexstraza poussa un soupir.
-Nous ne pouvons rien te d...
-J'ai le droit de savoir ! s'écria Eldatòlë. On me dit tout le temps que je ne dois pas le savoir, mais maintenant, je VEUX savoir !
-Eldatòlë... dit Sire Kord dans un soupir.
-Nous devons lui dire, dit calmement Sire Tresi. Tu dois combattre et vaincre le Roi-Liche, tes sabres sont corrompus par la traitrise qu'il a fait a son peuple : c'était ses sabres, avant qu'il choisisse la voie du paladin, avant qu'il choisisse la voie du fléau...

Eldatòlë eu un regard de dégout pour ses sabres. Elle voulue les jeter, mais Tresi continua :

-Ne les abandonnes pas, quand Arthas t'a rescussité en son serviteur, il t'a donné ces sabres, et les a liés a toi. Si tu les perds, tu ne pourras plus bouger jusqu'à ce que tu les récupères, jusqu'à que quelqu'un te les redonnes... Arthas ne pensais pas qu'il serais possible de délier le sermen qu'il force a faire a touts ses serviteurs, mais tu l'as fais. Il t'a doté d'armes surpuissante. Seul tes sabres et une autre épée, Porte-Cendre, aussi connu sous le nom de Ashbringer, peuvent résister a Deuillegivre, la lame du Roi Liche. Pour combattre le Roi-Liche, il te faudra de l'entraînement, mais aussi de l'aide. C'est pour ça que tu dois retrouver Ashbringer, et la redonné a son porteur, qui avais l'ame attache a sa lame lui aussi. La dernière trace ou nous avons vu l'epee est quelque part en Kalimdor, dans une zone qui s'appelle... Hejol... Hujal... Hyjal. Voilà, Hyjal. L'Epee est sûrement toujours labas, mais le chemin sera dangereu.

-Attendez, vous voulez dire que je possède des sabres qui me font perdre mon âme si je les perds, que je dois retrouve une épée perdu depuis des miliers d'années, dans la zone la plus dangereuse d'Azeroth, pour la donner a un mec sans âme pour combattre l'homme... La chose... Le démon, le plus puissant ? Et que seul moi et un autre mec peuvent ne pas mourir face a lui ?! Je dois attendre la pleine lune et le tuer dans la lave sans armure peux être ? C'est du suicide ce que vous me demandez de faire !

-Surement, vos chance de réussite sont faibles, mais si vous attendez trop, vos sabres vont vous corrompre. Alors dépêchez, c'est votre seul possibilité.






Déton

Messages 637
Localisation Au cimetière.

Dim 22 Nov 2009 - 21:11
Eldatòlë partit du conseil en fulminant contre ceux qui y étaient. Elle partit en direction du Berceau de l'Hiver pour aller retrouver Ashbringer et en finir au plus vite de cette histoire. En arrivant au Berceau de l'Hiver elle se dirigea vers le Hyjal. En arrivant devant la porte qui reliait Hyjal au Berceau de l'Hiver elle se rendit conte qu'elle était fermé. Elle décida donc de passer par les montagnes. En arrivant dans Hyjal, elle remarqua la présence de fumé s'élevant dans l'air, comme si il y avais des dizaines de campements au loin. Elle s'approcha et vit que ces campements était remplis de goules, chevalier de la mort et autre abominations créé par le Roi-Liche. Elle se maudit interieurement : elle aurait du penser que le Roi-Liche l'empêcherai de venir prendre Ashbringer.
-Où peut-être caché Ashbringer ? Au fond du puit en dessous de l'arbre monde ? Au sommet d'Hyjal ? Sur l'Arbre monde ? se dit-elle
En voulant s'écarté des campements, elle se prit les pieds dans une branche, et tomba par terre en faisant un bruit s'entendant de loin. D'un coup, des centaines de goules se ruèrent vers elle. Elle couru pour s'enfuire le plus loin possible quand soudain, toute les goules s'arrêterent, et se regardèrent quelque chose juste devant Eldatòlë.
Elle se retourna lentement et vit.....

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Dim 22 Nov 2009 - 21:39
...une créature géante et démoniaque, Eldalótë ressentit de la profonde souffrance près de ce monstre, des souvenirs ressurgissait d'un coup, une cri froid et violent traversant tout le Mont Hyjal lors de la bataille légendaire qu'il s'y était produit...Archimonde était donc là, bien vivant posant son regard sur les goules qui s'était arrêter, et soudainement ces goules foncèrent droit sur le démon, ce dernier poussa un cri puissant résonnant dans le mont et des flammes apparaissaient sur son corps, et se mit à marcher lentement vers les goules, il brandit ses deux mains vers l'armée qui se jetait sur lui et brûla les immondes morts-vivants. Eldalótë observa la scène, figée, toutes ces goules brûler et qui criaient d'une voix étrange. Puis de nouveau, la puissance vocale d'Archimonde retentit, ce qui fit sursauter l'elfe : "Maudites créatures ! Pourrissez dans le NEANT !!!" Le démon flamboyait encore, et dégageait d'une énergie monstrueusement incommensurables, il joint ses mains et les dirigea vers les goules qui courait encore vers lui, une sorte de vagues lumineuse et démoniaque s'est précipité sur les créatures du Fléau qui les carbonisa littéralement. Malgré tout, il en restait encore, des goules encore des goules, et Archimonde concentra de nouveau sa magie sur le Fléau en criant : "NAARAAAYAAAAA !!!...AAAASHBRRIIINGER !!!". Eldalótë reconnu son nom de chevalier de la mort, et arriva a se redresser, en se demandant comment ce démon connaissait le nom que lui avait donné Arthas. L'elfe regarda de nouveau Archimonde se battre avec les goules, et un nouveau cri fit son apparition, plus terrible encore que celui d'Archimonde, il s'agissait du cri de son maître Sargeras, Eldalótë prit peur en entendant ces paroles :"...

_________________







Déton

Messages 637
Localisation Au cimetière.

Dim 22 Nov 2009 - 21:55
... :"Prend la fille ! Elle n'est qu'un vulgaire pion sur mon plan, tue la TOUT DE SUITE !"
Eldatòlë comprit qu'elle devait être plus qu'un simple pion pour que Sargeras veuille qu'Archimonde la tue tout de suite. Elle esseya donc de s'enfuire, vu qu'Archimonde se battait contre les goules, elle avait au moins 1 chance sur mille qu'elle s'échape. Mais Archimonde ayant pulvérisé la dernière goule, se tourna vert Eldatòlë et la saisit par le cou et, voulant l'écrasé contre le sol, remarqua que les flammes qui l'entourais n'atteignait pas Eldatòlë et que, en présence des ces flammes, elle reprenait de la force et ses blessurs se refermaient. Archimonde la projetta sur le sol, mais Eldatòlë ne sentit rien, elle était comme en transe. D'un coup, Archimonde fut réduit et se retrouva a la taille d'un lapin, derrière lui se tenait....

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Lun 23 Nov 2009 - 20:40
...un homme, habillé en mage, son visage légèrement caché par une capuche noire en tissu avec des yeux flamboyait d'un rouge sang, une robe également noir avec des traits fin rouge sombre, une cape noir également, aucun gants, ce dernier s'avança lentement vers Archimonde métamorphosé.
"- Aucun mal, ni Fléau ni Démon, mourrez..."
Ce fut le peu de parole qu'entendit Eldalótë du mage qui regardait sa victime, sa voix était grave et très calme, il n'avait pas l'air terrifié ni ne montrait un petit signe de déstabilisation. Le mage s'arrêta dans son avancé, et brandit le creux de sa main vers le ciel, et soudainement, une magie étrange se jetait dans cette main, une magie sombre, silencieuse et puissante, tout ce qu'on pouvait tirer de la description de cette magie, c'est une lumière noire, étrange...Cette sombre lumière sortait du sol comme si il n'y avait aucun obstacle, il y avait tant de lumière autour du mage qu'il n'était plus visible. Eldalótë perçut un cri, elle reconnu la voix du mage, bien humaine, puissante mais triste. Il criait ce qu'Eldalótë prit pour une incantation :
" - Chost overat ! Triss kanem shaultar !"
L'elfe n'y trouva aucun sens, et ne chercha pas plus de décrypter ces mots, cependant, le mage les répéta encroe et encore, jusqu'à une nouvelle incantation, mais d'une langue compréhensible :
" - Ténèbres purificatrices ! Je t'invoque au nom des Sangs-Noirs ! Corruptions, tourments et terreurs, déchainez-vous !"
Cette fois, la magie ne se fit pas attendre, Eldalótë ne voyait plus devant le mage à cause de cette fameuse magie, mais la lumière se dirigea brusquement vers Archimonde qui apparaissait lentement à sa taille originel. Les cris du démon retentissait, il souffrait.
" - Maudits ! Naraya ! Fuis la FUURRIIIE!!! AAAAAAAAAAHHH !"
La terre tremblait, l'elfe avait peur, les paroles d'Archimonde l'inquiétait, ainsi que ses cris, les ténèbres le consumèrent, rapidement, de la pure colère se déchainait sur le démon. Une aura commençait à apparaître autour du géant, une aura noire et menaçante, puis cette aura explosa et se propagea telle une onde. Eldalótë entendit soudainement un brusque silence, Archimonde ne criait plus, Archimonde, le grand démon, lieutenant de Sargeras, fut terrassé par un unique et mystérieux mage...Et ce dernier, s'écroula à terre.
Hyjal avait à présent retrouvé sa splendeur, son calme, sa paix. Eldalótë observa attentivement le mage un instant, puis baissa les yeux en se rappelant des dernières paroles d'Archimonde. Fuir une furie ? Qui était maudits ? Archimonde voulait en réalité sauver Eldalótë, c'est tout ce que tira l'elfe comme conclusion.
Cette bataille l'avait abasourdie, puis quelque chose la ramena à la réalité, ce qui la fit se lever précipitamment, puisqu'elle était de nouveau à terre lors de la bataille. Sargeras était toujours là...
" - Venez avec moi Eldalótë..."
Elle sursauta aux paroles du mage, il connaissait son nom. Celui-ci se retourna, et enleva sa capuche, il avait toujours ces yeux rouges, des cheveux noirs demi-longs, un visage simple d'humain, mais sans expression, il avait une cicatrice sur sa joue droite, elle était maintenant visible sans la capuche.
" - Vous vous demandez qui je suis...Je me nomme Ark, le dernier Sang-Noir. Oui vous vous demandez aussi ce qu'était les Sang-Noir...C'était les gardiens d'Azeroth, agissant rarement, nous étions des mages purifier par le sang noir du créateur. A vrai dire, si je suis le dernier, c'est que je suis, ou j'étais le Créateur...
- Je...je n'ai jamais entendu parler de vous, bafouilla l'elfe.
- Non en effet. Personne...ou presque...connaît l'existence des Sangs-Noirs.
- Vous étiez le Créateur, le plus puissant des Sangs-Noirs...
- Oui, mes créations furent éradiquées pourtant, les Titans n'en ont pas voulu...
- Mais vous ?
- Moi, je leur résiste encore, je ne suis pourtant ni un Titan ni un Dieu, mais les véritables Titans cherchent à m'exterminer, en vain, depuis si longtemps...Ils ont même osé me donner un surnom : La Furie" ...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Lun 23 Nov 2009 - 21:28
-Ah aussi, merci, dit Eldalótë.
-Mmmh ? Merci pour ? dit le Sang-Noir, distrait.
-Pour m'avoir sauvée.
Il eut un petit rire.
-Personne ne te sauve Naraya...
-Eldalótë, repondit-t-elle sèchement.
-Excuse moi. Personne ne te sauve Eldalótë, personne ne veux te tuer. Enfin, pas d'un coup d'Epee du moins.
-Que voulez-v...
-Qu'est-ce que cela ? l'interompit le magicien, en regardant les sabres d'Eldalótë.
-Ca ? Ce sont me sabres, pourquoi ?
-Non, les perles. Ont-elles déjà "attaqué" ?
-Oui, a un moment, au contact de l'Épée d'Arthas.
-C'est donc elle... murmura-t-il doucement.
-Pardon ?
-Rien, rien...
-Bon, que vouliez-vous dire par "personne ne te sauve, personne ne veux te tuer." ?
-C'est que, personne ne veux te tuer pour plusieurs raison : Le Roi-Liche te veux en vie pour anéantir Sargeras, Sargeras te veux en vie pour anéantir le Roi Liche, les races Alliées te veulent pour anéantir le Roi Liche, mais ces deux ennemis veulent aussi anéantir les races Alliés. Et les Sang Noir. Certains veulent te tuer, d'autres te corrompre, et d'autres te trahir...
-Et vous ? Pourquoi avez-vous besoin de moi ?
-Pour... Et que faisiez-vous a Hyjal ?
-Je cherche la Lame perdu. Mais vous n'avez pas répondu a ma question.
-Je n'ai pas besoin de toi.
-Ah.

Pendant la nuit, le magicien murmura, sans qu'Eldalótë entende :
-C'est elle... Elle seule peut faire revivre les Sangs Noirs, c'est elle... Quand elle aura retrouver la Lame Perdu et Maudite, nous irons voir Arthas...

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Mar 24 Nov 2009 - 21:59
Le soleil se leva, Eldalótë aussi, Ark était déjà debout. Il était de dos à l'elfe et guettait l'horizon d'une possible menace.

- Bonjour elfe.

Eldalótë fixa le magicien, étonné qu'il sache qu'elle était réveiller.

- Une nuit sans cauchemar, une nuit tranquille, je ne me rappelle pas de ce bonheur.
- Oui Eldalótë, ces nuits, tu les a pourtant vécu à la chaîne...avant ton recrutement dans l'armée elfique, avant ta mort.
- Ark, j'ai une question, vous me disiez que les Sangs-Noirs furent exterminé par les Titans, j'ai appris étant jeune ce qu'ils étaient, comment avez-vous fait pour résister aux Titans ?
- Je ne leur ai point résister, c'est eux qui me résiste.
- Que voulez-vous dire ?
- Ils me craignent, pas parce-que j'ai tomber Archimonde, mais...
- Mais ?
- Mais parce-que j'ai tué un des leurs.
- Vous...vous avez tué un Titan ? Un créateur ? Ils vous ont crée, et vous tué ce qui vous a crée !
- Détrompez-vous, je n'ai jamais été crée par un Titan, mais ne vous y prêtez pas à confusion, si je vous ai dit que j'étais le Créateur, il était seulement question des Sangs-Noirs. Le Titan que j'ai exterminé m'a valu le surnom de Furie au sein des Titans. Je suis pour eux une menace, mais je n'attaque pas, je me défends.
- Pourquoi avez-vous obtenu ce surnom ?

Ark se retourna enfin pour regarder l'elfe droit dans les yeux, Eldalótë fut déstabiliser par le feu qui brûlait dans les yeux du mage. Celui-ci prit un air grave.

- Ils les ont tous tués, sauf moi, je n'ai assisté qu'à la mort de mon bras droit, et mon ami Hoctarian, un valeureux elfe. Il s'est battu longuement contre le Titan, je le savais, car lorsque j'étais arrivé sur le champ de bataille, Hoctarian était fatigué, il commençait à perdre de sa magie et a baisser sa garde. Je courais, espérant le défendre, mais il était trop tard, le Titan lui avait porté un coup fatal. Hoctarian était le dernier, le dernier des Sangs-Noirs massacrés...Je combattis le Titan avec rage et violence, celui-ci tomba face à moi. Mais ma violence et mon esprit de vengeance m'a valu ces yeux rouges sang. Comprenez pourquoi la Furie s'était déchainez face au monstre qu'était ce Titan. Ils étaient tous liés par le sang, je les ais tous sentis tomber en moi...et la chute de Hoctarian avait transformer mon chagrin en vengeance. Jamais ils ne m'auront !

Eldalótë n'y croyait pas, un homme capable de tuer un Titan, elle était chagrinée par cette histoire.

- Et...et pourquoi ont-ils voulu exterminés votre propre sang ?
- Ce n'était pas leurs créations, l'origine des Sangs-Noirs passent par leur Créateur, moi, et mon origine, elle ne provient pas des Titans, mais j'ignore de quoi d'autre. Vous avez de la chance Eldalótë, vous au moins, on ne veux pas vous tuer, mais vous n'avez pourtant pas de chance, on vous traque. Vous m'avez fait redonné l'espoir de faire renaître les Sangs-Noirs, et par la même occasion, Hoctarian, mon ami.
- Comment ?
- Tu as déjà eu un contact avec Halfurion Murlorage je le sens, il peut t'aider, et également m'aider moi, il faut que tu retrouve la Lame Perdue, que tu affronte Arthas dans un lieu appelé le Rêve d'Emeraude, le druide pourrait t'y emmener et t'apprendre comment y aller, tu es une elfe tu peux le faire.
- Vous voulez que j'attire le Roi-Liche dans le Rêve d'Emeraude ?
- Oui, tu te sauvera toi, ainsi qu'Azeroth, et tu fera également renaître les Sangs-Noirs, l'existence et l'essence même de la paix qui vit dans le Rêve d'Emeraude saurait réveiller et annuler la mort de mon propre sang. Je vous en prie aidez-moi.
- Je veux bien, mais le druide ne m'est apparu qu'une seule fois et...
- Très bien, je sais ou vous pourrez le trouvez, au pied de Nordrassil, il y médite surement sur l'erreur de son frère Idillan Murlorage, et même se lamente sur le fait qu'il aurait pu réagir.
- Bon d'accord, je...je vous aiderais. Je vais me recueillir à l'Arbre-Monde.
- Je vous en remercie.

Le mage s'inclina face à Eldalótë, il affichait un léger sourire, et l'elfe put même percevoir dans ses yeux rouges de l'espoir, mais ce qu'elle avait entendu la forçait à croire que la peine rongeait Ark quant à sa violence face au Titan, et à ce qu'il est devenu. Elle se dirigea donc vers Nordrassil à la rencontre de Halfurion...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Mar 24 Nov 2009 - 22:26
Arrivé au pieds de Nordrassil, il n'était pas la. Elle attendit quelques heures, ne le voyant toujours pas arrivé, elle voulue partir. A ce moment, elle vit quelque chose apparaitre. C'était lui, Halfurion.
-Bonjour Eldalótë.
-Bonjour.
-Que fais-tu là ? s'étonna-t-il.
-Je viens de la part de Ark. Le Sang-Noir.
-Ark ? Oui je le connais. Que veut-il ?
-Il m'a dit qu'il fallait que j'attire le Roi-Liche dans le Reve pour le battre, et faire revivre les Sang-Noir.
Halfurion se raidit.
-Il ne vous a rien dit d'autres ?
-Non
-Il n'a pas parler d'un "sacrifice" ?
-Un sacrifice ? Mais qui devrait se sacrifier ?!
-Toi, ou le Porte-Cendre. As-tu retrouvé la Lame et le Porteur ?
-Non, pas encore. Il faut que je retrouve la Lame et le Porteur, puis que j'attire le Roi-Liche dans le Reve pour le tuer ?
-Oui.
-Et après l'avoir tuer je dois me sacrifier pour sauver les Sang-Noir ?
-Non. Pas vraiment. Soit vous tuez le Porteur, soit il vous tuera, soit personne ne tuera personne. Mais si vous arrivez a convaincre le Porteur de se sacrifier, vous etes fortes.
-Qui est le Porteur ?
-Il ne vous a rien dit ?
-C'est... Ark ?!
-Oui.
-Mais pourquoi n'est-il pas un "sans-âme" ?
-C'est dû au fait qu'il a tuer un Titan. Il vit avec l'ame du Titan. Il a réussi a la maitriser. Il y a longtemps, il a tuer un Titan avec sa lame, Porte-Cendre. Le choc a la mort du Titan lui fit lâcher son arme, et donc son âme. Mais l'ame du Titan vient en celui qui l'a tue. Il a donc pu continuer a vivre, mais s'il approche de l'epee, il perds l'ame du Titan. Il faut donc que quelqu'un la lui donne.
-Et... Et si je ne veux pas sauver les Sang-Noir ?
-Alors il ne faudra pas retrouver Porte-Cendre, donc ne pas tuer le Roi-Liche, donc laisser mourir les tiens. C'est lui, ou nous. Toi, ou Ark. Vous, ou le Roi-Liche.
-Merci, Druide.
-Je t'en prie Elfe. Maintenant, va, et accompli ton destin.






Istiphalia

Messages 593
Localisation Bruxelles

Jeu 26 Nov 2009 - 15:13
Pendant ce temps, à la taverne du village, nos amis les nains trinquèrent à on ne sais quel célébration mais en tout cas ils étaient bien émécher.

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 26 Nov 2009 - 18:58
- Hey Meolgin ! Essaye celle-là, elle est excellente !

Les nains s'échangeaient leurs bières préféré puis s'adonna à leur passe-temps favori : eh bien, boire encore. Ils étaient au fond de la taverne puis lorsque la porte de la taverne grinça bruyamment, Meolgin regarda le nouvel arrivant, mais le nain fut déçu de ne pas reconnaître son frère apporté ses tonneaux de bières, au lieu de cela, l'individu avait un air étrange, une tenue guerrière perturbante, au torse l'homme possédait un plastron en plaques noir à traits rouges, avec un heaume, une cape et des épaulettes identiques, seule ses jambières étaient complètement noires. Ce qui était le plus troublant, c'est qu'il n'avait pas de fourreau, pas d'arme donc. Le guerrier se fit remarquer, et un silence s'installa, son visage n'était pas perceptible. Sauf ses yeux, ils étaient lumineux et rouges sang. Le guerrier parla d'une étrange langue :

- Caüldred senta jaan...

Meolgin se leva et s'approcha du guerrier.

- Désolé l'ami personne comprend ce que tu dis et tu fait peur aux clients, je te demande de sortir et...heu...

Le nain commença à être déstabiliser lorsque l'étrange inconnu posa ses yeux sur lui.

- Le Créateur eu tort, il n'est pas le dernier, mais le Créateur eu raison, les Titans firent une erreur.

Dans les mains du guerrier commença à apparaître une aura rouge sombre qui formèrent une arme, un long manche se forma, puis une grande lame s'étira d'un coté telle une faux, puis une nouvelle lame s'étira de l'autre coté. Le guerrier avait ces doubles-faux dans chaque mains, ce qui, par leur taille paraissait inhumain d'en porter deux. Ces lames étaient fine et large sur la hauteur, personne ne bougeaient toujours, effrayé.

- Une grosse erreur...

Il leva ses armes, et abattu tout ce qui l'entourait...L'ami de Meolgi fut le dernier qui restait, le guerrier s'approcha lentement de lui et fit disparaître ses armes.

- Qui...qui êtes-vous ?! cria le nain.
- Va-t'en, crie partout que la terreur à frappé à votre porte, cette terreur s'appelle Hoctarian...

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 26 Nov 2009 - 19:46
- Il t'a menti.

Eldalótë regarda le sorcier, incrédule;

- En quoi m'a t-il menti ? demanda t-elle.
- Le fait que tu dois retrouver le Porte-Cendres.
- Mais vous avez vous-même dit que je dois retrouvée la Lame Perdue !
- En quoi Porte-Cendres est une Lame Perdue ? Elle est aux mains des Mograine. Je parlais d'Ashbringer.
- Je...je ne comprend pas, on m'a appris étant plus jeune que Porte-Cendres et Ashbringer était la même épée.
- Elles étaient la même lame. A la base l'épée s'appelait bien Ashbringer, mais l'âme des humains fit que la nommée Porte-Cendres et l'utiliser pour la Lumière la fit se diviser en deux. Porte-Cendres fut la Lame des Espoirs, tendit que Ashbringer devint la Lame Maudite. Les humains rejetèrent Ashbringer qui fut plongé dans la souillure des humains et l'oubli. Elle passa en génération d'hommes de mal. Et finalement elle fut perdue. Mais je l'ai retrouvé, c'est pourquoi le druide t'a dit que j'étais le Porteur. Il croit en Ashbringer.
- Mais ce que je comprend pas c'est pourquoi je ne dois pas retrouver, ou du moins porter Porte-Cendres pour vaincre Arthas. Si c'est la Lame de l'Espoir, la Lumière noiera le Roi-Liche et le fera tomber.
- Dans ce cas tu dois laisser les Mograine le tuer, ils ont le coeur pur d'un paladin, et ne sont pas aveuglés par la vengeance, toi en revanche, tu as été souillé par le Roi-Liche, tu es revenue des morts. Tu souilleras Porte-Cendres. Et alors il n'y aura plus une seule lame capable de le terrasser. Comprend cela : Il doit y avoir un équilibre entre le Bien et le Mal, Porte-Cendres et Ashbringer en sont les parfaites exemples.

L'elfe commença a comprendre l'ampleur de la tâche. Il lui fallait retrouvée Ashbringer, et non Porte-Cendres.

- Mais, si je dois retrouvée Ashbringer, où dois-je chercher si tu l'as portée ?
- Je l'ai portée car je l'ai retrouvé comme je te l'ai dit, seulement je l'ai jeté dans le lac maudit par quelques gouttes du Puit d'Eternité que le frère de Halfurion, Idillan à verser. Je l'y ai mis pour savoir quand est-ce qu'elle sera portée par une personne digne de ce nom. Une personne capable de ramener les miens.
- Donc je dois prendre la Lame Maudite dans un lac maudit et attirer le Roi-Liche au Rêve d'Emeraude, sanctuaire de la paix et de la pureté, et que je survive grâce à l'Ashbringer et ramena les tiens à la vie, c'est cela ?
- En gros oui, seulement attirer quelqu'un dans le Rêve d'Emeraude n'est pas une mince affaire.
- Je pense que Halfurion saura me l'expliquer, mais j'aurais une question, encore une.
- Je t'en prie.

Eldalótë hésita à ce qu'elle va entendre comme réponse, mais au point où elle en est, elle se jeta à l'eau :

- Tu m'avais dit que le druide m'avait mentis à propos de Porte-Cendres, cela signifiait qu'il ne m'a pas mentit au sujet des sacrifices, et comment as-tu tué le Titan si tu ne t'est pas servi d'Ashbringer ?
- Je t'ai raconté avec quelle fureur je me suis battu contre le Titan. Cependant, lorsque je m'étais tourné du cadavre d'Hoctarian, la vengeance explosa en moi, une telle fureur que j'ai crié les yeux fermer, un cri déchirant qui a crée une arme dans une de mes mains, un manche s'allongea le long de mes doigts, au fur et a mesure de sa création, l'arme devenait lourde, j'ai rouvrit les yeux calmement, une lance à la main, des deux parties de lames à droites et a gauches formé en tribal, et une pointe déchirante, je me suis jeté sur le Titan et l'a achevé. Cette arme, s'appelle Tormenta. Je ne l'ai plus utilisé depuis.
- Et...pour les sacrifices ?
- Lorsque que tu porteras Ashbringer tu toucheras mon propre sang que j'ai versé sur la lame, mais pour exploiter le pouvoir que j'y ai imprégné, Asbringer doit se confronter à Deuillegivre dans un lieu de pureté qui ne connaît pas la mort. Un seul choc d'épée devrait suffire pour que Deuillegivre échappe au contrôle de son maître et rejeter toutes les âmes aspirer, le Rêve d'Emeraude accueillera ces âmes sauf que comme ils sont souillés par Deuillegivre, les lieux les rejetteront dans le monde réel, ainsi les Sangs-Noirs renaîtraient s'ils aspirent ces âmes, et pour cela il n'y a qu'un moyen, que tu deviennes une Sang-Noir, pour qu'Ashbringer et Deuillegivre savent qui tu es. Ainsi que le Rêve d'Emeraude qui essaye de comprendre ce pourquoi tu te bats. C'est le sacrifice dont parlais Halfurion.
- Je...je vois, j'ai besoin d'y réfléchir.
- Je t'en prie, il faut absolument que tu ...

Ark s'était arrêter de parler, l'elfe le regarda qui avait un air d'incompréhension.

- Que se passe t-il ?
- Je ressens quelque chose. Une fureur monte en moi ! Pourtant je n'agis pas.
- De quoi parles-tu ?
- Mon sang est en colère, et si je ne suis pas en train de me battre, c'est qu'un Sang-Noir est en vie et en train de se battre. C'est...c'est impossible ! Ils ont tous été massacrés ! Et ce sang-là, il m'est familier.
- Un des vôtres est vivant ? Où ça ?
- Je l'ignore, mais si c'est la personne à laquelle je pense, elle ne devrait pas être de ce monde, car cette personne est la seule que j'ai vu mourir devant moi...

_________________







Contenu sponsorisé


Aller à la page : 1, 2  Suivant