Cliquez ici pour fermer l'image

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

 [Les Gardiens de la Corruption] 2 : Absolution


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 3 Déc 2009 - 18:48
- Hyjal ne nous suffit plus. Cette terre de guerre et de désolation ne vaut plus la présence des Sangs-Noirs, mais maintenant, est-ce qu'il y a un seul endroit au monde digne des Anges Noirs ? Notre exode est sans fin ! Ainsi va le cycle de notre existence. J'ai cependant trouvé l'endroit idéal qui pourrait nous correspondre. Nous allons tous traverser la Porte des Ténèbres dans l'autre continent, et atteindre les terres de Dreanor. Nous serons basé à Auchindoun dans la région de Terokkar. Les êtres qui y vivent sont de simples parasites. Hier, vous étiez devenu des Anges Noirs, aujourd'hui notre exode prend fin, et demain commence l'Odyssée.

Le discours d'Ark résonna à travers le mont Hyjal, chaque Anges Noirs l'avaient écouté jusqu'au bout. Il était temps pour eux.

- Oui nous avons vaincu, mais pas sur la souillure de ce monde, c'est pourquoi nous sommes toujours là, les Titans vont de nouveau s'acharner sur nous, mais cette fois, Ark ne sera pas le seul à pouvoir en tomber un.

Hoctarian fut également écouté. Les discours prirent fin, et déjà un ancien ami d'Ark arriva vers lui. Mais il était si agile que le Créateur ne l'avait pas vu approcher.

- Mon Créateur.
- Ah, Veck le Traqueur, comme on te surnommais, cela fait plaisir de te revoir.
- Dis-moi, j'avais senti en l'elfe qui nous a sauvés un immense pouvoir, mais pourquoi s'est-elle sacrifié par la mort ?
- Cela restera un mystère pour nous tous, même le druide.

...

Halfurion était toujours dans le Rêve d'Emeraude, en train de contempler le triste corps d'Eldalótë, l'elfe qui sauva une menace qu'elle ignorait. Puis il vit l'arme Ashbringer à côté d'elle. Planter dans l'herbes, bien que cette arme soit maudite, elle était magnifique. Et plus loin le corps humain de Sargeras. Son esprit fut emprisonnée dans ce corps.

- Il parlait du Clairvoyant, je le trouvais avant lui. Seul lui à l'air capable de les anéantir. Il faut que je le cherche, et le Rêve d'Emeraude m'y a déjà aidé, il est nommé Peradius, le Clairvoyant, aucune malveillance le tourmente ni ne vit en lui. C'est un être de pure bonté. C'est pourquoi je dois le retrouver.

Puis il sortit du Rêve et commença à chercher dans les royaumes glacés du Norfendre...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Jeu 3 Déc 2009 - 20:19
Halfurion arriva a la Désolation des Dragons. Cette endroit s'appelait comme cela, car beaucoup de dragons sont morts en cet endroit. La première chose qu'il eu l'idée de faire était d'informer Alexstraza des évennements de ces derniers jours. Il arriva au Temple, les dragons fire un signe de tête, en signe de salut.
-Bonjour, Druide, salua Alexstraza.
-Bonjour, Dragon.
-C'est rare de voir ici un druide, et en plus le plus puissant...Pourquoi êtes-vous venu ici ? l'interrogea-t-elle.
-Pour vous dire quelques choses. Eldalótë n'est plus des nôtres. L'Esprit de Sargeras est emprisonné, et le Roi-Liche grièvement blessé, je doute fort qu'il relance une attaque dans les années a venir...
-Eldalótë ? Morte ? Mais comment ?
-Elle s'est sacrifié. Mais je n'ai pas fini de vous dire les nouvelles. Il y a une chose encore plus désastreux que cela.
-Quoi donc ?
-Un nouvel ennemi menace Azeroth. Vous rappelez-vous de cette armée de magiciens noirs ?
-Oui, ils étaient très puissants.
-Apres leur massacre, il en restait deux. Ils se sont appelés Sang-Noirs, et, sans se faire reconnaitre, on trompés Eldalótë, et elle les a donc libérés, en croyant les sauvés. Elle est morte pour les avoirs libérés. Ils m'ont trompés moi aussi. Maintenant, ce sont les Anges Noirs, et il faut absolument les arrêter.
-Mais comment ?! Ils nous réduiraient en cendres en quelques secondes !
-C'est pour cela, qu'encore une fois, j'ai besoins de vous. Un homme, appelé le Clairvoyant a réussi a contraindre un des ces Magiciens à passer un serment, en supprimants ses pouvoirs. C'est le seul moyen de pouvoir les anéanties, et de venger Eldalótë.

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 31 Déc 2009 - 20:09
Être tranquille, c'est tout ce qu'il voulait, la paix et pouvoir pêcher en silence dans le Loch Modan, majestueuse région. Mais on a pas toujours ce que l'on veut. Deux humains sur des chevaux approchaient, ils portaient l'armure de la garde d'Hurlevent la grande cité.

- Toi là ! fit l'un d'entre eux. On a interdit la pêche dans cette partie de la région, dégage d'ici !

Le pêcheur rangea alors sa canne et son matériel, il fut sur le point de partir lorsqu'il posa une question au soldat qu'il lui avait parlé.

- Je ne comprend pas, pourquoi ici ?
- C'est interdit c'est tout. Fous l'camp !

Mais il ne bougeait pas.

- Si tu ne suis pas les ordres, on sera contraints de te bouger contre ton gré, avec une semaine de cachots, je te laisse le choix.
- Je suivrai les ordres quand elles seront justifiées.
- Bon très bien, viens par là...

Le second garde stoppa son compagnon.

- Non mais toute façon il devait ignorer que c'était interdit, il obéira quand il aura eu son content.

Le premier soupira. Mais le deuxième parla :

- C'est tout simplement interdit parce-que cette zone est réservée aux nains du camp à l'est.

L'autre soldat regardait son collègues avec un air d'incompréhension. Puis pris un air tout à fait innocent. Le pêcheur les regarda.

- D'accord.

Les deux gardes souffla du contentement de l'effet du mensonge.

- Je m'en vais dans ce cas, puisque de pathétiques pantins de la gardes humaines sont pas fiches de m'avouer mon méfait, je m'en vais vraiment, mais en direction de la grande cité, à la rencontre du roi...
- Comment oses-tu ?
- J'ose que je déteste les mensonges, voudriez-vous m'empêcher de voir le roi pour le salut de la vérité ?

Les deux gardes regarda l'étrange pêcheur en silence. Puis le premier fit signe au second de partir. L'homme alors seul, commença à marcher vers Hurlevent. Il parla alors à lui-même :

- Il y aura toujours ces petits coup du destin pour m'emmener voir la personne avec qui m'entretenir. Seulement, le roi verra que ce n'est pas les poissons qui vont m'emmener en son palais, mais une bien autre raison.

Des bruits de galop se fit entendre derrière l'homme, c'était le second soldat de tout a l'heure.

- Dit-moi pêcheur, tes justes arguments nous ont suffit, nous allons adresser une requête au roi, il nous faut ton nom.

Le "pêcheur" souriait puis répondit enfin :

- Peradius, le Clairvoyant.

...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Lun 4 Jan 2010 - 21:05
Alexstraza ferma les yeux, essayant de se projeter dans les yeux du Clairvoyant. Vu le peu d'information qu'elle avait, ce n'était pas facile. Mais elle réussi quand même a le localiser.
-Il se trouve dans le Tram des Profondeurs. En direction de Hurlevent, déclara-t-elle.
-Vous êtes sûre ?
-Aussi sûre que le jet de flamme d'un dragon peut aller jusqu'à douze mètres.
-Si vous l'dites... Comment irons-nous a Hurlevent le plus vite possible ?
-Nous irons a Dalaran. La-bas un mage pourra nous faire un portail en direction de Hurlevent.
-D'accord.
Pfiuuuuuuuuuuu !
Halfurion avait siffler.
Pfffft
Les défenseurs de la Reine se mirent en garde.
Pfffft
Un grand drake couleure Emeraude arriva.
Pfffft
Encore un coup d'aile. Il se posa près de Halfurion, puis il monta sur la nuque du grand dragon.

Le trajet fut rapide. Après cinq minutes, ils étaient a Dalaran, d'où ils prirent unbportail pour Hurlevent.
Il était rare de voir un dragon et un Archidruide dans Hurlevent. Cela ne signifiait rien de bon. Quand ils passèrent a coté de passants, ou de marchands, ils se turent et les dévisageais, bouche bée.

-Il est est a l'entrée du Donjon. Je pense qu'il va s'entretenir avec le Roi.
Quelques secondes plus tard, ils virent le Clairvoyant devant Varian, roi de la Citée.
-Je suis occuper pour le moment, et beaucoup de monde veulent s'entretenir avec moi. Vous n'êtes pas le premier sur la liste monsieur... Attendez... Peradius ?
-Peradius le Clairvoyant, c'est cela.
-Voila. Donc vous pouvez attendre dans les Tavernes de Hurlevent pour l'instant.
-Merci.

-Excusez-moi ! Clairvoyant !
-Oui ? dit-il en se retournant.
-J'aimerais discuter avec vous. Pardon, Halfurion, Archidruide. Et voici Alexstraza, Reine Dragon.
Il lui tendit la main. Peradius la serra.
-Peradius le Clairvoyant, mais je vois que vous me connaissez déjà. Allons discuter dans la Taverne de la Vieille Ville.
-C'est la Taverne la plus fréquenté. Je préférerai une taverne plus... Vide.
-L'Agneau Assasiné ?
-Voila. Allons-y.

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Dim 10 Jan 2010 - 15:07
Une fois à la taverne, Peradius commanda nourritures et boissons. Halfurion et la Reine des Dragons regardèrent Peradius incrédule, en train de dévorer la viande devant lui, comme s'il n'avait pas été nourris plusieurs jours...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Mer 13 Jan 2010 - 21:49
-Il nous faut des renseignements, Peradius, commença Alexstraza.
-Quelle genre de renseignements ?
-Vous avez empêchez un Ange Noir d'utiliser ses pouvoirs.
-Un quoi ?
-Un Sang Noir.
-Ah oui ! Oui, je suis capable de cela. C'est mon don, le don du Clairvoyant.
-Nous avons besoin de vous. Les Sangs Noirs sont de retours, encore plus puissants. Ils se font appelés Anges Noirs.
Peradius blêmît.
-Combien en a-t-il en tout ?
-Trop. Beaucoup trop.
Peradius fit signe de se taire.
-Razor, sort d'ici. Je sais que tu es la.
Rien ne bougea.
-Sinon je lance ma poudre de detection des camouflages.
Une masse sortit de l'ombre.
-Bonjour, lança la voix grave du voleur.
-Bonjour, dit Halfurion. Pourriez-vous vous montrer ? demanda-t-il a Razor, toujours dans l'ombre de la taverne.
Un orc avança et s'assit a cote de Peradius.
-Un orc ? Ici ? Et qui parle notre langue ? Que diable ! Que fait-il ici ?
-Je suis des vôtres. Et des miens. Rien ne sert de se combattre entre nous, lorsqu'un ennemi beaucoup plus puissant est la.
-Bien. Donc, Peradius, pouvez-vous annuler les pouvoirs des Anges Noirs ?
-Oui, mais pas de tous a la fois. Quand ils passent en rage, et que leurs armes apparaissent, il deviendra très difficile de les aneantirs.
-Seul Ark et son ami peuvent invoquer cette arme.
-Sauf qu'ils vont apprendre aux autres comment faire. Une fois leurs armes invoquer, si quelqu'un se trouve a portée de l'arme, il sera mort. Venez tous, nous allons chez moi.



-Voila notre destination ! hurla Ark aux autres Anges Noirs. Voici le peuple des Draenei !
Les Demons Ailés levèrent leurs armes, prêt a l'attaque.
-Rappelez-vous comment invoquer votre arme ! Chaaargez !
Touts les Anges Noirs foncèrent sur le village Draenei.
Ceux-ci virent l'attaque peu avant l'impact. De fiers combattants se mirent en ligne, prêt a repousser cette horde de Démons Ailés.
Les Draenei réussirent a tuer certains Anges Noirs, sans trop de blessé chez eux. Mais a ce moment, l'arme d'un, puis de deux, de dix Anges Noirs apparurent. Cela signifait la fin. Le village entier fut anéantit, il fut bruler. Un seul Draenei avait survécu. Il courrait le plus vite possible vers l'Exodar, pour prévenir son peuple.

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Mer 13 Jan 2010 - 22:27
Peradius et son ami orc allèrent en direction du foyer du Clairvoyant, l'orc camouflé toujours. Halfurion et Alexstrazsa derrière. Soudain, Peradius s'arrêta net, chacun le fixant incrédule. Il avait les yeux fermés. Puis Halfurion passa devant et le regarda, lorsque Peradius rouvrit ses yeux.

- Tout va bien Clairvoyant ?

Il ne dit rien. L'air contrarié.

- Peradius ?
- Ark est passer à l'action, il est sur Draenor.
- Quoi ? s'exclame Alexstrazsa qui se dirigea vers lui. Vous avez vu quelque chose ?
- Non je le sens. Je sens chaque vie qui quitte l'univers. Mais par contre, je sens encore la présence d'un Drenii en fuite.
- Un Drenii ? questionna Halfurion.
- Oui les habitants de Draenor qui ont été chassés par la Légion Ardente.
- Draeneï vous voulez dire ?
- Halfurion, peut-être que Peradius les prononce ainsi pour une raison particulière ?
- Pardon mais les Draeneï se sont renommés ainsi après leurs évasions de Draenor, je n'ai juste jamais pris l'habitude de les appeler ainsi. Ils s'appelaient Drenii avant. Et celui-ci coure, il n'a pas été vu. Il coure vers l'Exodar.
- L'Exodar s'est échoué sur Kalimdor ! Comment fera-t'il ?
- C'est une personne importante du peuple, je le sens, il a l'air de cacher un secret en lui. Ou même plusieurs ! Il sait comment rentrer vers l'Exodar. Razor, va en Kalimdor prévenir les Dre...Draeneïs, tu sait parler comme eux ils te laisseront surement passer et ainsi parler avec Velen seigneur de l'Exodar.
- Oui, j'y vais de ce pas mon ami, murmure l'orc.
- Vous, suivez-moi, nous devons nous préparer à l'aventure qui nous attends ! Nous parlerons en route.

Ils partirent donc vers le domaine de Peradius, et Razor partit à l'opposé. La discussion ne tarda pas :

- Clairvoyant, j'aimerais vous dire qu'il y a la menace du Roi-Liche qui plane également, il fut affaibli par une brave elfe qui s'est retiré de son étreinte, mais qui mourut afin de disperser les âmes de son épée maléfique, Deuillegivre, mais de cette manière, elle a sauvé les Anges-Noirs sans réellement les connaître, Ark l'a berner.
- Oui, tout cela est vrai Clairvoyant, continua Alexstrazsa, Eldalótë n'a rien vu en Ark. Mais même si la menace des Anges Noirs persistent, le Roi-Liche saurait se défendre face à eux.
- Eldalótë dites-vous ? s'interroge le Clairvoyant. Elle était de la bataille du Mont Hyjal non ?
- Absolument.
- Une telle vie, je l'ai même pas sentie mourir, ou est son corps ?
- Au Rêve d'Emeraude.

Peradius s'arrêta net de nouveau, mais ses yeux reste ouvert.

- Au Rêve d'Emeraude, répéta-t'il. Si on meurt au Rêve d'Emeraude, on meurt dans la réalité non ?
- Oui, acquiesça le druide.
- Seulement, vous me dite que son corps est au Rêve d'Emeraude, c'est juste un autre monde que notre corps ne peux supporter, ce qu'il s'est passé la-bas n'a pas pu se passer en réalité.
- Que voulez-vous dire ?
- Qu'Eldalótë s'est retiré du Rêve d'Emeraude au moment de mourir, vous n'avez pas vu son âme, mais un corps qu'elle représentait, elle a quitter ce corps qui a lâcher sur le moment. Ce qui signifie, que lorsque vous l'amener au Rêve d'Emeraude, son corps existait toujours dans la réalité.
- Mais je ne comprend pas...
- Ark, le Roi-Liche, Sargeras, ils étaient tous dans une enveloppe corporel qui les représentaient dans la réalité. Voyez : Sargeras est emprisonné dans le Rêve, car son corps du Rêve est mort, et qu'il n'a pas pu s'échapper avant, donc Sargeras est vivant en réalité, mais pas dans le Rêve d'Emeraude, le paradoxe est crée.
- Bon sang, même Ysera ne s'en est pas rendu-compte, s'exclama la reine dragon. Mais cela signifie que le corps d'Eldalótë existe toujours ici ?
- Oui, il existe, mais si elle a quitté son corps du Rêve, elle n'a pas retrouver son corps réel. Elle est dans l'intervalle, elle s'est échappé du corps du Rêve en même temps que ce corps meurt. Elle n'est pas entre la vie et la mort, elle est entre rêve et réalité. Elle est en quelque sorte en "outre-rêve". Et dans cette état, elle ne fait plus la différence entre son monde, et celui du Rêve, depuis le temps ou elle s'est libéré, elle vit un terrible tourment de choix. Si elle va dans le Rêve, elle retrouvera son corps et sera dans le même cas que Sargeras, si elle choisi la réalité, elle retrouvera son corps initial. C'est une question de hasard et de temps.
- Comment savez-vous tout cela ?
- Je le sens.
- Mais je comprend pas...
- Je suis le Clairvoyant, dit Peradius avec un sourire. Nous devons retrouver le corps d'Eldalótë, et le prendre avec nous.
- Et pour ce qui est des Anges Noirs ?
- Nous verrons ce que je sentirais a ce moment-là...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Mer 13 Jan 2010 - 23:23
Razor courrait dans Hurlevent, toujours camouflé.
-Il faudrai que je prenne le griffon... Mais dans une capitale Alliance ? Le maître des griffons ne me lssera pas en prendre, et préviendra les gardes... Mais oui ! Ou avais-je la tête ?
Il se rendit vers les griffons, monta sur le dos de l'un d'eux, et le fit avancer avant même que les gardes le repèrent.
-Direction Theramor. De la j'irai jusqu'à l'Exodar en griffon.
Il fit se poser le griffon juste devant le bateau, qui venait d'arriver. Il remit son camouflage, et alla sur l'un des hamacs, dans le bateau.

Apres 2 jours, le bateau arriva enfin au port.
-Hey ! Y'é un Orc dans lé béteau ! dit un nain avec un fort accent.
-Ne prévenez pas les gardes, lui souffla Razor.
-GAAARDE ! Y'é un Orc dans lé béteau ! Tuez lé !
Razor n'eut pas d'autres choix. Bien qu'il ne le voulait pas, il tua le nain, puis partis en sprintant et prit un griffon de la même manière qu'a Hurlevent.
Le voyage dura douze heures. Douze heures durant lesquels Razor pensait a ce pauvre nain. Arriver a destination, il courru en direction de l'Exodar.
Il ne se mettrai pas en camouflage, il fallait que la citée sache qu'il était la.
-Je suis Razor, je ne viens pas faire la guerre ! Il me faut parler a Velen immédiatement ! dit-il en langage Draenei.
-Halte ! Tu n'as rien a faire ici, Orc. Tu es comme une tache sur un plateau d'argent.
Razor ignora l'avertissement du garde, et continua sa route en courrant. Arrive devant Velen, des gardes le maitrisèrent facilement.
-Arretez ! ordonna Velen. Un Orc qui parle notre langue a sûrement beaucoup de chose a nous dire.
-Merci, dit Razor. Je suis ici pour vous avertir d'une grande menace sur votre race. Un village Draenei vient d'être réduit en cendres par les Anges Noirs. Seul un survivant a pu s'echapper. Il vous rapportera les faits quand il sera rentrer. Cette menace ne peut être contrôler pour l'instant, il vous faut fuir ce lieu.
-Sottise ! hurla Velen. Mettez-le au fer !
-Seigneur ! dit un garde a Velen. Un Draenei vient d'arriver, il a dit quelques mots avant de mourir essouffler.
-Qu'a-t-il dit ?
-Je cite : "Je suis survivant... Grande menace... Fuir Exodar... Partir loin... Allié a l'alliance... Et a la horde..."
-Cet Orc disait donc vrai... Relâcher le. Il faut partir immédiatement !

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 14 Jan 2010 - 21:06
Jamais le silence n'aurait été aussi maléfique, les ruines d'Auchindoun servit maintenant de base aux Anges Noirs. Tout les esprits qui y vivaient furent traqués sans pitié. Les créatures ayant conquis l'ancienne forteresse auchenaï se mirent en cercle observant leur chef, Ark, qui déclara sa vision destructrice du futur. Puis a la fin, chacun se mirent au travaille à la rénovation d'Auchindoun. C'est alors qu'Ark se dirigea vers deux de ses "créations".
- Vous ! dit-il en direction des deux Anges Noirs concerné.
- Mon créateur, répondirent-ils ensemble.
- J'ai besoin que vous accomplissiez quelque chose pour moi, allez en Raz-de-Néant au nord d'ici, et détruisez-y toutes les manaforges que vous y trouverez, elles sont sources de pouvoir pour des créatures du continent. Donc, Veck le Traqueur et toi tu es ?
- Xetos, mon créateur.
- Très bien, Veck le Traqueur et Xetos...Xetos tout court ?
- Oui, grand Ark.
- Bon, allez-y, j'ai confiance en vous deux.

Puis les deux Anges Noirs s'envolèrent en direction de Raz-de-Néant. Ark continue son inspection et trouvèrent trois Anges Noirs qu'il ne pouvait oublié.

- Les Maîtres du Chaos, s'exclama Ark en les approchant.
- Seigneur, dit l'un d'entre eux en s'inclinant.
- Tu es Galt n'est-ce pas ? demanda le Créateur.
- Oui, répondit-il.
- Et vous deux, Berudis et Enod...
- C'est cela, remarqua le dit Enod.
- J'ai une mission pour vous. Provoquez des attaques en chaîne à Shattrath, A'dal finira par vaciller. Je sais que vous êtes assez compétent pour le faire fléchir, mais faite-le rapidement, sinon sa lumière vous brûlera, compris ?

Les trois acquiescèrent et s'envolèrent en direction de la cité de Shattrath.
La priorité actuel est la rénovation d'Auchindoun. Et cela ne prendra que quelques jours...

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Jeu 14 Jan 2010 - 21:37
-Je vous ai dit de relâcher cet Orc ! s'impatienta Velen.
-Mais... C'est un ennemi, il est entré secrètement et...
-ASSER ! l'interrompit Velen. Il a parcouru tout Azeroth pour venir nous avertir d'une menace, est-ce en le mettant aux fers qu'on le récompensera ?
-Non, mais...
-Pas de "mais". Maintenant, nous devons venir au secours de notre race. Nous irons en Draenor.
-Velen, dit calmement Razor. Je ne suis pas venu vous avertir pour que vous défendiez votre peuple, mais pour que vous battiez en retraite. Ils sont trop puissants et nombreux pour nous en ce moment. Si vous allez en Draenor, vous mourrez.
-Je ne vais pas rester ici les bras croisés a attendre que mon peuple se fasse massacrer ! De plus, la Lumière d'A'Dal nous protégera.
-A'Dal ne vous protégera que s'il est vivant. Des attaques répétées des Anges Noirs le feront tomber plus vite que vous ne l'imaginez. Et la meilleur façon de préserver votre peuple est de n'a as faire mourir bêtement tout l'Exodar !
-Orc, je vous suis reconnaissant de m'avoir avertis, mais ma décision est prise. J'irai au combat. Aussi, j'ai une tache a vous confier. Venez.

Razor et Velen allèrent dans le Palais.
-Que voulez-vous boire ?
-Du café s'il vous plaît.
-Voila. Attendez la, je reviens dans quelques minutes.
Velen partit régler un problème avec ses conseillers. Razor alla donc regarder ce palais de plus près. Il y avait des tableaux représentant Draenor. Il y avait aussi, dans une salle obscure, un coffre. Il avait une particularitée... Il n'avait pas de serrure. Il s'approcha et examina le coffre. Au contact de sa main, le coffre s'ouvrir. Dedans se trouvait un gant de cuire, avec, sur la paume, de petits éclats de verre.
Quand Razor voulu refermé le coffre, sa main fut emprisonner du gant de cuir. Il n'arrivait plus a l'enlever. Il referma donc le coffre, et alla se rasseoir dans le salon.

-Excusez-moi de vous avoir fait atte... Ou avez vous eu ce gant ? s'interrogea Velen.
-Il était dans un coffre, dans ce palais.
-Comment avez vous ouvert le coffre ?
-Je l'ai juste touché.
-Cela fait des année que nous essayons de l'ouvrir, sans succès.
-Mais je ne voulais pas l'ouvrir !
-C'est pour cela que l'Épée t'as choisis.
-L'épée ? Mais c'est un gant !
-En garde ! hurla Velen.
Il sortit son marteau et tenta d'assener un coup à Razor. La, une épée de Cristal sortit du gant et dévia l'attaque. L'épée revint dans le gant après cela.
-Voici l'Épée de Cristal, elle est a toi.

"Je suis a toi, comme tu es a moi."
Tel fut le murmure de l'épée.

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Lun 22 Mar 2010 - 16:39
- Où suis-je ?
- Réveille-toi Naraya ! Réveille-toi...
- Que se passe-t'il ?
- Tu es simplement endormie, suis-moi, je te réveillerais...
- Je...Qui êtes-vous ?
- Eldalótë ! cria une deuxième voix ressemblant à celle d'Ark.
- Que...
- Bon sang réveille-toi ! dit-elle.
- Mais où suis-je ?
*Silence*
- Répondez-moi !!!
- Tu es dans le Jardin des Tourmentés, répondit une voix sortant de nul part. L'endroit même où t'a conscience seule doit décider de ton futur. C'est cette conscience qui doit choisir...Toi tu ne peux pas, tu ne peux distinguer rêve et réalité en ces lieux.
- Choisir quoi ? demanda Eldalótë.
- Nous sommes les Gardiens du Jardin, répondit une autre voix. Ta conscience nous écoute car elle décide seule de ton futur...Sache qu'il n'y a pas de bonne décision. Et deux solutions s'offre à ta conscience, tu es morte au Rêve d'Emeraude, soit ton corps, ton âme et tout ton être deviendront une partie de l'essence même du Rêve d'Emeraude, soit tu retrouves ton monde.
- Oui, ta conscience doit départager, éternelle paix, ou siècle de chaos...ajouta l'autre voix.
- Tu le sais forcément Eldalótë, tu ne connaitras la réponse que lorsque ta conscience sera prête à accepter sa décision.

L'elfe ouvre les yeux, et aperçut une infini beauté du Jardin, d'uniques fleurs et arbres majestueux illustraient ce lieu magique, l'air y était pur et doux. Mais il fallait retourné auprès des siens, son choix sera long, mais il arrivera tôt ou tard ce que sa conscience souhaite réellement...

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Dim 2 Mai 2010 - 12:22
- Hoctarian !
- Oui mon Créateur ?

Les deux Anges-Noirs sont sur une plate-forme éloigné des autres afin de ne pas être entendu.

- Hoctarian mon ami, j'ai besoin que tu prennes ma place un certain temps et que tu diriges toutes mes créations.
- Je le ferais seigneur, puis-je me permettre de vous demandez ce que vous comptez faire ?
- Oui, je retourne chez les humains trouver ce Clairvoyant. Je sens qu'il me mènera à l'elfe qui s'est sacrifié. Oui je crois que l'elfe est en vie, ou plus ou moins.
- Très bien.
- Un problème mon ami ?
- ...Non aucun grand Ark.
- Bon...Soit gardien de notre sang pendant mon absence. Je compte sur toi.
- Merci, bonne chance.

Ark déploie alors ses grandes ailes noirs et se dirige rapidement vers la Porte des Ténèbres. Hoctarian le vit s'éloigner petit à petit puis se retourna vers ses semblables.

- Comme je l'avais prévu...

L'Ange-Noir descendit et se dirigea vers un jeune homme lui ressemblant.

- Te voilà enfin. dit-il au jeune.
- Père...
- J'ai besoin de toi mon fils, pour renverser Ark, il n'est pas assez fiable et sa fureur n'est plus ce qu'elle était auparavant.
- Tu souhaites renverser la Furie ? Je ne t'en empêcherais pas. Je n'empêcherais pas non plus Ark lorsqu'il en aura fini avec toi, en deux temps trois mouvements.
- Tu le crois aussi fort que lorsque nous étions Sangs-Noirs ? Il s'est affaibli par le temps. Il n'a même pas pu tuer Sargeras.
- Qu'est-ce que tu attend de moi ?
- Que tu ailles défier Veck, il est un des favoris d'Ark. Tu le tuera facilement.
- J'ai que ça a faire évidemment. Ce n'est pas n'importe qui Veck, d'autant qu'il a été envoyé aux manaforges avec Xetos.
- Tu feras d'une pierre deux coups. Tu as la fureur d'un véritable Sang-Noir, tu peux remercier Ark de t'avoir créer, mais il n'est même plus capable de nous gérer, nous devons le renverser, tu es puissant et je pense même que tu es capable de tuer Ark toi-même, cependant, il s'agira de mon devoir.
- C'est ça tu voudrais pas que j'aille tuer les Maîtres du Chaos non plus...
- Bonne idée, tue-les après Veck et Xetos. Si tu échoues, tu n'aura plus de quoi respirer. Va !
- Très bien, mais m'en demande pas plus après cela.
- Je suis désigné le nouveau gardien du sang en l'absence d'Ark, en tant que supérieur hiérarchique je t'ordonne de tuer Veck et Xetos à Raz-de-Néant et les Maîtres du Chaos.

Le fils d'Hoctarian n'eut d'autre choix que d'obéir. Il s'en alla alors armé d'une faux en direction de Raz-de-Néant.


Pendant ce temps, aux Terres Foudroyées, Ark termina son périple vers Azeroth, et s'envola en direction du nord.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Dim 2 Mai 2010 - 12:53
Peradius, Alexstrasza et Halfurion marchèrent toujours en direction de la maison du Clairvoyant.
Mais soudainement, Peradius s'arrêta à nouveau, les yeux fermés, il affichait une expression neutre.

- Que voyez-vous ? demanda immédiatement Halfurion.

Peradius ne répondit pas tout de suite, il eu l'air de se concentrer davantage et rouvrit les yeux.

- Ark...
- Quoi Ark ? s'inquiéta la Reine Dragon.
- Il est sur Azeroth. Il est a ma recherche.
- Sur Azeroth dites-vous ? continua Alexstrazsa.
- Oui, mais c'est étrange, il ne souhaite pas ma mort j'ai l'impression, je sens même aucune fureur émanant de lui. C'est assez troublant.
- Comment ça ?
- Il recherche l'elfe coincé entre le rêve et la réalité. Mais je ne sens pas ses intentions, je sens par contre une certaine inquiétude en lui.
- Où est-il ? demanda Halfurion.
- Il se dirige vers le nord, vers nous.
- Fuyons en Kalimdor, c'est plus sûr. proposa le druide.
- Non.
- Non ?
- Non. Il nous trouvera de toute façon. Il n'y a qu'un seul moyen de savoir ce qu'il veut. Nous allons le rejoindre.
- Vous êtes fous ? s'exclama la dragonne.
- Non, je ne vois pas d'autre alternative, et comme je vous l'ai dit, il ne souhaite pas ma mort, et si ça peut vous rassurer, la vôtre non plus. Il est au courant de votre présence. Suivez-moi si vous voulez, ou pas. Moi, je me dirige au sud.
- Très bien, nous vous suiverons. affirma l'archidruide.
- Allons-y, direction le Viaduc de Thandol.

Le groupe commença alors a marcher vers le sud, rejoignant Ark...Un périple stressant l'archidruide et la Reine Dragon, mais qui eut l'air de rassurer Peradius.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Jeu 6 Mai 2010 - 16:35
Syn était nerveux quant aux ordres de son père. Il devait tuer 5 de ses semblables, et s'il ne le fait pas il sera exécuté alors qu'il souhaite absolument contribuer à la réussite des Anges Noirs. Il se devait d'obéir et parti donc pour Raz-de-Néant. Il passa près de Shattrath ou vit un chaos immense avec les attaques des Maîtres du Chaos. Il les regarda brièvement et continua a se concentra sur son vol. Peradius a dit que le créateur était maintenant un faible. Le jeune ange-noir ne savait pas qui croire, mais toujours est-il qu'il devait s'incliner au supérieur. Son vol s'accélère, il était maintenant en train de survoler les Tranchantes. Raz-de-Néant apparaissait au loin. Syn continua d'accélérer et découvrit déjà une manaforge de détruite, et plus loin il découvrit Veck et Xetos en train de s'attaquer à une autre manaforge. Soudain, il s'arrêta d'avancer et les observa.

- Comment je peux vaincre Veck ? Lui qui est si agile, et y a ce Xetos avec lui. Je sais pas ce qu'il et capable de faire.

Il s'avança encore un peu jusqu'à être a porté de voix.

- Veck !

Celui-ci se retourna et vit le fils de Hoctarian puis se dirigea vers lui. Xetos regarda subjectivement vers les deux Anges-Noirs puis continuer son travail de destruction. Syn remarqua qu'il n'avait qu'un bâton en guise d'arme, il devait être lanceurs de sorts.

- Que veux-tu ? demanda Veck.
- Je suis Syn, fils du Faucheur, je suis venu te porter un message qui t'est uniquement dédié, est-il possible d'être éloigné du sorcier afin de discuter seul à seul ?
- Ce message est de qui ?
- Du Faucheur lui-même.
- Très bien je te suis.

Veck se retourna vers Xetos et lui cria :

- Je reviens j'ai oublié quelque chose à la première manaforge !

Xetos acquiesça et continua son œuvre. Veck et Syn s'éloignèrent lentement du sorcier jusqu'à être à perte de vue, puis atterrirent au sol.

- Veck, mon père, Hoctarian m'a dit de te proposer quelque chose.
- Dit toujours.
- Il souhaite que tu l'aides à renverser Ark.

Veck resta impassible et silencieux.

- Tu le suis ? demanda enfin Syn.
- Et toi ? rétorqua sèchement l'autre.

Le jeune ne su pas quoi répondre. Il essaya d'argumenter :

- Eh bien, je ne sais pas trop, il est mon père et mon supérieur hiérarchique. Je ne sais trop que faire.
- Et que feras-tu si tu refuses ?
- Je te laisserai à tes occupations, affirma Syn, confiant.
- Alors je refuse...

Syn invoqua sa faux dans son dos, silencieusement, sans que Veck le remarqua.

- Tant pis. a cause de toi Hoctarian va me tuer.
- Le suis pas dans ce cas. Moi je retourne voir Xetos. Ark est mon maître et cela ne changera pas.

Veck se retourna et avança vers Xetos. Syn le suis également.

- Veck ?
- Quoi encore ? dit-il en se retournant.

Il ne vit pas le coup venir, la faux traversant la gorge, il ne put crier au secours à Xetos. Il était seul, et en train de sombrer.

- Désolé frère, je ne fais que suivre les ordres, murmura Syn, triste.

Il retira la faux violemment et laissa Veck succomber. Il ne restait plus qu'a berner le sorcier. Il dissout sa faux dans le vide puis s'envola vers Xetos. Il s'approcha de la manaforge que Xetos détruisait auparavant, seulement il n'est plus là. Syn sait ce qui va se passer, Xetos s'est douté que Veck était en danger, Syn s'attendait au piège. Il se retourna sans cesse pour chercher Xetos du regard. Il attendait quelque minutes...rien ne se passa, il se dirigea vers Shattrath pour les Maîtres du Chaos.

_________________



Dernière édition par Sir Sid Drenan le Mer 10 Aoû 2011 - 15:00, édité 1 fois

avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Ven 7 Mai 2010 - 21:17
Ark volait vite, il dépassa déjà le Marais des Chagrins et se dirigea vers les Terres Ingrates, c'est là-bas qu'il attendra le Clairvoyant. Il senti déjà sa présence, ainsi que le druide du rêve d'émeraude et un dragon, ou plutôt une dragonne. La Reine surement. Il arriva au sud des Terres Ingrates, cette terre était si sèche, aucune pluie ne devait tomber dans cette partie du continent. Ark se posa enfin sur une colonne de terre et patienta l'arrivée du groupe. Il ne sait pas trop comment il va agir. Le Clairvoyant est apparemment extrêmement puissant. Une heure passa, Ark était en pleine méditation. Ses pensées étaient très troublées.

"Les Anges Noirs ne sont plus ce qu'ils étaient quand ils étaient Sangs-Noirs. Hoctarian m'inquiète. Et j'ai comme senti du désespoir avec de la rage en un membre proche de mon second. Cependant il semble éloigné. Qui est le Clairvoyant ? Que veut-il ? Je crois que je vais bientôt le savoir..."

En effet, le groupe apparu au loin, Ark remarqua l'archidruide Halfurion, ce qui semble être la Reine Dragon, et le Clairvoyant. Celui-ci intrigue quelque peu le Créateur, cet homme a l'air détendu contrairement à ses accompagnateurs. Soudain, le groupe s'arrêta, Alexstrazsa et Halfurion tournèrent sur eux-mêmes pour chercher l'Ange-Noir. Peradius lui ne bougea pas, et attendit. Il savait qu'Ark était ici. Il n'était plus question de les faire patienter, Ark descendit de sa cachette et atterri en face du groupe. Peradius l'observa attentivement, l'Ange-Noir de même, et le Clairvoyant parla tout simplement :

- Ark...

Celui-ci répondit immédiatement.

- Clairvoyant...

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Sam 8 Mai 2010 - 17:09
- Vous avez été entendu par l'appel de l'Epée de Cristal orc. Mais cela ne veut pas dire que cela change quoi que ce soit dans mes décisions. Nous défendrons Shattrath !
- Ce n'est ni le Fléau ni la Légion Ardente que vous affronterez, mais un ennemi terriblement plus supérieur, rétorqua Razor.
- Une menace inconnue ? Ça ne marche pas avec moi.
- Alors j'ai gâché ici un temps précieux...Allez-y, allez vous faire assassiner, ils ne vous épargnerons pas. En tout cas je n'y participerai pas, nous sommes peut-être ennemis, mais nos factions ne valent rien face aux Anges Noirs.
- Il faut bien que quelqu'un les arrête ! répliqua sèchement Velen.
- Pourquoi croyez-vous que je suis venu ici vous dire de fuir ? Laissez faire le Clairvoyant !

Razor tourna les talons puis s'arrêta en entendant Velen :
- Nous sommes un peuple qui ne souhaite que la paix, orc. Et un peuple fier. L'Exodar est l'un des derniers bastions de notre civilisation. Nous ne pouvons ne soumettre à l'abandon.

L'orc ferma les yeux, perplexe. Il se tourna finalement vers Razor et répondit :
- Nous les orcs, sommes un peuple terriblement fier également, mais nos bastions sont répartis de part Azeroth. Je viens de comprendre que si j'étais a votre place, j'en voudrais de même.
- Alors allons combattre ensemble, l'ennemi en face tremblera face à nos forces combinées !
- Peut-être alors vous auriez raison, toujours est-il que notre fierté ne changera pas.

Razor se rapprocha de Velen, les gardes alentour était tendu de recevoir un orc et était prêt à dégainer au besoin.

- Vous serez frère d'arme grand Velen, allons les exterminer une bonne fois pour toute. Défendons Shattrath.

L'orc et le grand Draeneï se serrèrent le bras en signe de respect et se saluèrent.

- Que la force soit avec nous ! cria Velen à tous ceux qui pouvaient l'entendre.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Sam 8 Mai 2010 - 18:13
Syn était inquiet. Xetos avait disparu, son père lui donnerait une correction pour ne pas l'avoir éliminé.
Il était sur le chemin du retour tout en se dirigeant vers Shattrath pour les Maîtres du Chaos. Cette fois, ils sont trois, cela sera plus difficile.
...
Le vol fut calme mais les pensées du fils du Faucheur ne cesse de le troubler. Arrivé devant Shattrath, Syn aperçu la fameuse protection du naaru. Une grande bulle entoura la ville, un bouclier magique que les trois Anges Noirs ne cessait d'agresser. Une lumière très éblouissante sortait de la Terrasse de la Lumière. C'est en dessous que devait se terrer A'dal. Les gardiens de Shattrath ne pouvait agir face aux Maîtres du Chaos. Il y avait des dizaines de corps en dehors du bouclier.
Galt, Berudis et Enod aperçurent Syn un instant mais ne stoppa pas leurs assauts. Ceux-ci attaquaient le bouclier du naaru avec des sorts combinés qui provoquaient de terrible secousse au bouclier. Syn se dirigea vers eux :

- Je suis venu vous aider au nom de mon père Hoctarian ! crie-t'il aux Maîtres du Chaos qui provoquaient leur sorts d'un bruit assourdissant.

Ils eurent l'air d'acquiescer et Syn dégaina sa faux. Il se concentra puis soudain, la lame de la faux arboraient une aura rouge sombre. Puis Syn se rua sur le bouclier et enchaina des coups extrêmement rapide et violent. Il n'était pas lanceurs de sorts mais au moins la magie appliqué sur la lame pouvait endommager le bouclier ne serait-ce qu'un minimum. C'est alors que le sort du trio s'arrêta. Syn arrêta également et les regarda.

- Eh toi ! cria Galt. Viens là !

Il ne se fit pas attendre et se dirigea vers eux.

- On viens de voir ce que tu fais avec ta faux, ça vient de nous donner une idée. Met-toi en face et brandit ta faux verticalement.

Syn obéit et brandit sa faux vers le ciel. Les Maîtres du Chaos incantèrent un nouveau sort et le dirigea vers la lame de la faux qui se mit à trembler. Le jeune Ange-Noir dû se résoudre à la tenir des deux mains fermement. Puis le sort s'arrêta, Syn observa sa lame qui rougeoyait d'une couleur sang.

- Donne un coup dans le vide vers le bouclier, lui dit Enod, ça va gravement l'endommager.

C'est le moment ou jamais.

- Désolé frères, murmura le jeune.

Puis il envoya le coup vers le trio. Ceux-ci ne s'y attendaient pas mais avec un reflex époustouflant ils créèrent un bouclier pour trois afin d'essayer de contrer le sort. Syn se mit à se concentrer difficilement face au bruit que produisait le choc. Puis soudainement il se mit à crier et à faire battre ses ailes afin d'avancer lentement et pousser le coup à traverser le bouclier. Ce qui se produisit d'ailleurs. Le bouclier du trio lâcha et tous les trois furent fauchés par le coup qu'ils avaient eux-mêmes préparés. Et les trois tombèrent. Ce fut la fin des Maîtres du Chaos. Syn les regarda avec tristesse puis se retourna vers Shattrath. Des gardes sortirent de quelques cachettes pour observer la scène. Khadgar lui-même apparu, et même marcha vers une sortie. L'Ange-Noir descendit au sol et dissout sa faux. Il aperçu alors le fils de Lothar approcher et sortir de la bulle protectrice. Ce dernier s'arrêta alors devant Syn.

- Tu es triste ? demanda-t'il au fils du Faucheur.

Syn ne répondit pas immédiatement.

- Je ne sais pas si je dois te remercier, étranger, continua Khadgar.
- J'ai tué trois des miens sur ordres de mon père. Je ne l'ai jamais voulu. Et pourtant je l'ai fais. Il va falloir que mon père paye pour ça. Pourtant je me sens si faible face à lui.
- Tu n'es pas obligé de le suivre.
- Non en effet.

Syn qui regardait vers le sol leva la tête vers l'archimage, sans expression.

- Croyez-vous que mon père soit bon ? Ou bien le Créateur ?
- Le Créateur ? s'interloqua Khadgar.
- Oui le Créateur, la Furie. Mon père est son second.
- Eh bien, si tes actes qui t'ont poussés au meurtre des tiens sont les ordres de ton père je dirais qu'il est le mal comparé à ton Créateur.
- Qu'essayez-vous de faire faible humain ? s'énerva Syn.
- Simplement de comprendre.
- Mon âme ne quittera jamais les Anges-Noirs. Mon père le réalisera un jour. Il est faible mais c'est mon père, je ne pourrais jamais l'éliminer moi-même. Ark, la Furie, qu'importe son nom, il est, et sera toujours le maître de ce monde.

Sur ces paroles, Syn s'envola vers Auchindoun faire le rapport à Hoctarian. Khadgar resta sur place...perplexe de la volonté de ce jeune ennemi, puis retourna à Shattrath rénova le bouclier avec A'dal.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Dim 9 Mai 2010 - 18:24
- Je n'aurai jamais pensé un jour rencontrer Ark seul.

Peradius resta parfaitement calme face au Créateur. Et réciproque pour ce dernier.

- Tu es celui qui a annuler les pouvoirs d'Hoctarian n'est-ce pas ? demanda Ark.
- En effet, dès la première vue, je su qu'il était dangereux.
- J'ai besoin de réponse, Clairvoyant.

Ark paraissait absolument sérieux, sur cette demande Peradius fut étonné.

- Des réponses ? Pourquoi te les donnerais-je ?
- Pour la simple raison que je suis la Furie.
- Ah oui, la Furie, le Destructeur de Titan, je ne me rappel pas que tu en ai tuer plus d'un.
- Hum deux exactement, interrompit Halfurion.
- Deux ? Désolé je n'en vois qu'un, rétorqua le mage.
- Celui qui blessa Hoctarian, affirma Ark. J'ignore son nom.
- Mais...et Sargeras ? questionna l'archidruide.
- Halfurion, Sargeras est juste coincé au Rêve d'Emeraude, il ne peut être considéré comme mort, je crois vous l'avoir déjà dit non ?
- Peut-être.
- Bref, que veux-tu savoir Furie ?

Ark resta silencieux un moment puis parla :

- Quelles sont les intentions d'Hoctarian ? Il m'avait avouer soi-disant qu'il avait tuer nombre de gens dans une taverne juste pour que je le remarque à sa fureur. Ce n'est pas ce qu'il aurait fait quelques siècles plus tôt.
- Il veut te renverser tout simplement, il te trouve faible et pitoyable.
- La confrontation entre nous deux est donc inévitable, ajouta Ark très calmement. Il me faut savoir autre cho...

Ark s'interrompit, il eut l'air paniqué, le regard vide. Il fit quelques pas en arrières, se retourna puis tomba à genoux.

- Que lui arrive-t'il ? s'interrogea Alexstrazsa.
- Il a du sentir quelque chose en lui. Quelque chose de pas très plaisant. Qu'avez-vous vu Ark ?

Le silence total. Peradius commença à s'inquiéter. Mais finalement, Ark se relève mais reste de dos.

- Cinq des miens sont morts aujourd'hui. Je suis déjà trahi.
- Hoctarian est passé à l'attaque.
- Non, ce n'est pas lui. Mais je sens comme un rapprochement. Son fils...c'est son fils qui les a tuer !
- Le fils d'Hoctarian ? Un seul Ange-Noir peut-il tuer cinq des siens à lui seul ?
- Non, je sens...non son fils en a tuer quatre. Le cinquième c'est...Bon sang ! Hoctarian à tuer le cinquième.
- Qu'allez-vous faire ?
- Hoctarian va surement monter la rébellion. Il est très persuasif. Il aura bien plus de la moitié des Anges-Noirs avec lui. Il ne me reste qu'une personne qui puisse m'aider.
- Moi ?
- Non, une autre. Cette personne ne voudra d'ailleurs peut-être pas s'associer à moi.
- Qui donc ?
- L'elfe dans le Rêve. Je sais qu'elle est encore en vie.
- En effet, nous la cherchons aussi, mais pourquoi serait-elle enclin à vous aider ?
- Si elle sort du rêve et réintègre son corps, elle deviendra une Ange-Noir. Mais pas vraiment comme nous.
- Ça c'est la meilleur, s'exclama Halfurion. Je ne crois pas que quiconque puisse et veut vous aider. Vous êtes l'ennemi même des Titans et de leurs créations, qu'est-ce qui nous empêche de laisser votre race s'exterminer ?
- Halfurion ! déclara Peradius, qu'est-ce qui empêche Ark de nous tuer sur le champ ?
- Mais il est notre ennemi !
- Hoctarian est capable de bien pire que moi, argumenta l'Ange-Noir. Il pourrais s'attaquer à Shattrath avec toutes les troupes. Ma stratégie est d'épuisé toutes les forces magiques pouvant nous nuire. Hoctarian lui ne pense qu'à la destruction. Mais il y a une faille dans tout cela.
- Laquelle ?
- Son fils. Il a tuer 4 de mes plus fidèles serviteurs, mais il a agi sous la pression de son père, il est influençable.
- Hum, Furie ? interrompit la Reine Dragon. En quoi Eldalótë peut vous aider ?
- Elle a fait revivre mon sang, et même nous a fait accomplir l'Absolution, ce qui nous permis de devenir des Anges-Noirs. Et en plus de cela, elle est vivante, elle possède une volonté très puissante. J'étais là lorsqu'elle a été au combat au Mont Hyjal. Personne ne raconta la vérité tellement les évènements qui s'y sont produits sont invraisemblables.
- Alors l'histoire de cette bataille telle que nous l'a connaissons est fausse ?
- Oui.

Alexstrazsa devint de plus en plus curieuse. Ark ne se refusa pas de raconter les évènements :

- Eldalótë s'est rué sur les démons comme tous les autres elfes qui voulaient garder Hyjal à tout prix. La bataille commença déjà à être favorable à la Légion Ardente. C'est alors que nous, les Anges Noirs apparurent, mais sous notre forme de l'époque, les Sangs-Noirs. Tous les miens tuaient ce qu'ils avaient sur leurs passages, tandis que je me dirigeais vers Archimonde. Celui-ci s'aperçu de notre présence et me regarda attentivement. Il savait qui j'étais, mais lors de cette bataille je n'étais pas encore la "Furie". Tormenta, ma lance n'existait pas encore, mais il n'empêchait pas que ma fureur provoqua une réaction étrange de la part d'Archimonde. Eldalótë était seul loin du champ de bataille, la voix de Sargeras retentit suite à notre présence, Archimonde se mit à courir vers Eldalótë puis se mit devant elle, l'elfe était allongé, inconsciente. Il l'avait protéger de moi. Ce jour-là je m'aperçus que nous massacrions pour rien. Archimonde me regardait mais n'osait pas attaquer. Je me suis retourner et m'en suis allé, les Sangs-Noirs derrière. La Légion Ardente avait perdu presque toutes ses troupes faces à nous, peu d'elfes tomba de nos mains. Depuis, Hoctarian pense que je suis faible.
- Vous êtes le Créateur d'une race qui massacre sans raison, et vous êtes le seul a ressentir du remords.
- Je crois oui.
- Vous dites la vérité, je le sens, affirma Peradius. Je comprend maintenant pourquoi il nous faut trouver Eldalótë au plus vite. Mais juste une question Ark, quelles sont vos intentions, pourquoi avoir attaquer Shattrath ?
- Je voulais me racheter de ma faiblesse auprès des miens, mais cela ne sert plus a rien, Hoctarian a agi. Il ne me reste plus qu'à défendre ceux qui me suivent.
- Que ferez-vous une fois que vous aurez récupérer le pouvoir auprès des vôtres ?
- Je ne sais pas, mais je n'ai plus l'intention d'attaquer les innocents.
- Très bien. Dans ce cas, ne perdons pas de temps, Eldalótë nous attend on ne sait où.

Peradius senti l'honnêteté de l'Ange-Noir, ce fut étrange, mais après tout c'était tout a fait compréhensible. Il fallait retrouver le corps de l'elfe puis l'emmener en Draenor, ou du moins ce qu'il en reste. Mais il fallait aussi savoir ce que fait Razor, cela fait déjà pas mal de temps qu'il ne donne pas de signe de vie. En tout cas, le mage en était sûr, tout se déroulera entre Shattrath et Auchindoun.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Lun 31 Mai 2010 - 22:44
- Bien et mal n'ont aucun sens ici Eldalótë. Tu peux saisir ta chance d'oublier enfin le chaos qui règne dans le bas-monde, ou rejoindre tes compagnons qui veulent t'en demander encore.

L'elfe écoutait attentivement les deux voix mystérieuse. Le Jardin des Tourmentés était si vaste et calme !

- Ais-je l'obligation de rester alors que des gens sont victimes d'une puissance supérieur aux Titans ? Et au joug du Roi-Liche ? se mit à s'exclamer l'ex-chevalier de la mort.

Les voix l'écoutèrent.

- Si je comprend bien, j'ai le choix entre l'égoïsme et le courage...
- Ou la raison à la folie ! scanda la deuxième voix.
- Tu te trompes Eldalótë, nous te l'avons déjà dit, il n'y a que deux choix possibles : rêve ou réalité, annonça calmement la première voix.
- Le Jardin des Tourmentés hein...Si mon choix est celui de rêve, mon éternité ne sera qu'ennui et lassitude. Je serais coincé au rêve, ce Jardin ne sert pas à convaincre efficacement. C'est pourtant simple, vous devriez le savoir, je me dois de revenir à la réalité !
- Eldalótë, est-ce une question de devoir que de vouloir se noyé dans ce chaos infernale qu'est la vie réelle ?

L'elfe réfléchit longuement puis :

- Oui !
- PURE FOLIE !!! cria la seconde voix.
- Vous êtes des voix, pas de corps, rien de physique, vous n'êtes qu'un échantillon du rêve. Et tout ce que je constate c'est qeu vous m'empêcher de choisir la réalité !
- Nous voulons juste que tu fasses un choix judicieux. C'est un choix unique ou tu ne pourrais revenir sur tes pas.
- Le Rêve ne tenterait pas de m'arrêter. Il n'y a pas de rêve ! Il n'y a que le cauchemar !

La première commença à changer de ton pour devenir grave et résonante :

- Oui ! Le cauchemar ! Tu es la première à avoir compris !
- ET LA DERNIÈRE !!!

Une aura verte sombre tomba du ciel du Jardin, et s'écrasa contre le sol, ce qui provoqua une onde à travers tout le lieu. Puis tout s'assombrit, les fleurs se meurent ainsi que les arbres, le ciel changea du lumineux au sombre. Puis de l'aura jaillit une créature purement cauchemardesque. Elle faisait 3 fois la taille de l'elfe, et son corps était fait de racines bougeant sans cesse. Du corps apparu deux têtes de gauche à droite. Ce devait être ces voix. Des racines du corps se planta près d'Eldalótë pour l'empêcher de fuir. Les deux têtes se mirent à crier à l'unisson :

- UN CHOIX...CAUCHEMAR !!! CAUCHEMAAAAR !!!!

Un crie froid et sombre qui glaça le sang d'Eldalótë bien qu'elle n'était réelle dans ce plan d'existence. Elle ne pouvait se résoudre à se laisser faire, sa fureur grimpa rapidement. C'est alors qu'elle se mit à courir rapidement vers le monstre qui lui envoyais des coups de racines mais que l'elfe esquiva gracieusement. Ce fut Eldalótë qui cria cette fois :

- La réalité te détruira jusqu'à ta conscience même !

Puis elle poussa un cri de guerre. Elle sauta avec agilité sur quelques racines pour atteindre l'une des deux têtes et lorsqu'elle fut à proximité elle trancha celle de droite...avec Ashbringer dans ses mains. Mais la tête tranché repoussa instantanément et Eldalótë fut balayer par une des racines de la créature. Elle brandit alors l'épée vers le ciel sombre puis ferma les yeux. Le calme commençait à la reprendre, Ashbringer toujours dans sa main droite. Elle ne senti plus le sol sous ses pieds et se senti emporter par le vent comme si elle se guidait. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle redécouvrit sa fureur à la vue du monstre qui était bien plus bas. Eldalótë constata qu'elle volait avec des ailes au plumages blancs qui étaient apparu dans son dos. Ashbringer dans ses mains, elle fonça vers le monstre avec rapidité et donna un unique coup qui traversa le corps du monstre tel une onde qui trancha la corpulence en deux. Les racines s'effondrèrent et les deux têtes furent écrasé par d'autres racines qui tomba plus lentement.

- De la réalité je fis venir l'épée maudite, de la réalité tu fus balayer !

Après ces paroles, Eldalótë senti une sensation de vertige et tomba...tomba encore et encore, sans qu'aucun sol ne la retienne. Puis enfin elle senti une légère bourrasque ainsi que le son de l'herbe qui frétille au contact du vent. Ses yeux s'ouvrirent lentement, puis doucement s'assied dans un mouvement léger. C'est alors qu'elle pris conscience qu'elle était à Hyjal. Elle compris aussitôt : elle était de retour à la réalité.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Ven 9 Juil 2010 - 22:43
- Le voilà enfin. Fils, tu a été si long !
- Tu es fiers de toi ? Je l'ai fais !
- Vraiment ?
- Il n'y en a qu'un, Xetos, qui a disparu, je ne l'ai pas revu.
- Moi si.

Hoctarian montra du doigt le corps de Xetos enchaîné sur la façade ouest d'Auchindoun. Ses bras et ses pieds était écarter, le corps vulnérable. C'est en s'approchant que Syn remarqua que les chaînes qui tenaient le sorcier contenaient des pics. Du sang giclaient aux extrémités du corps. Il remarqua également de larges cicatrices sur la peau sombre de Xetos.

- Que s'est-il passé ?
- Il t'a échappé mon garçon, tout simplement. Il est venu me parler de traitrise. J'ai ordonné de l'attacher là, et qu'il subisse les tourments de mes mains.
- Il est...
- Mort ? Non, seulement ailleurs.
- Je...Père, il faut arrêter ça maintenant !

Le Faucheur observa son fils attentivement, puis se retourna, déploya ses ailes et atterri sur un promontoire installé au centre d'Auchindoun.

- Anges Noirs ! Écoutez-moi ! Ce sorcier a commis un acte de traîtrise ! Il s'est joué de nous ! Il complote avec notre soi-disant maître et créateur !

Des murmures se fit entendre alors, certains même scandèrent à l'hérésie.

- Silence ! Ne croyez-vous pas que si j'affirme cela, c'est parce-que j'aurai déjà eu quelques doutes ? Oui il nous a apporter l'Absolution ! Mais il s'est servit d'une elfe pour cela ! Seul, quelques siècles plus tôt, cela n'aurait pas été nécessaire ! Rappelez-vous Hyjal ! Il s'est détourné des impies ! Il est faible ! Il veut mener nos troupes ! Mais il n'est même pas capable de mener son esprit et ses pensées. Il serait enfin temps que je prenne la relève. Je ne peux que le remercier de vous avoir fait revenir ! Mais si certains complotes avec lui dans de sombres intentions à notre égards, il subira les mêmes souffrances que ce sorcier ! Suivez-moi ! Et enfin nous serons dans la possibilité d'annihiler les forces impures !

Plus un bruit, Hoctarian attendit une dizaine de secondes, puis enfin, un Ange Noir cria :

- Oui ! Suivons-le ! Notre Créateur est affaibli ! Il ne sait plus ce qu'il fait ! Suivons Hoctarian !

Et enfin, des cris retentit, hurlant le nom du Faucheur à plusieurs reprises. Mais certains restait silencieux, observant la scène avec stupéfaction. Hoctarian descendit.

- Tu vois mon fils, ils...

Il se retourna plusieurs fois sans trouver son fils. Il chercha encore 5 minutes, puis en conclu finalement que Syn s'était volatilisé. Le Faucheur soupira, resta sur place quelques temps puis retourna enfin sur le promontoire. Il aperçu alors des adeptes du Créateur déployer leurs ailes et s'envola haut dans le ciel.

- Qu'est-ce que...Que faites-vous !

L'un d'eux parla :

- Mon seigneur ! Nous ne pouvons vous suivre.

Le Faucheur les observa un instant, puis de rage, cria :

- TRAÎTRE !!!

Un nuage noir tomba au sol, l'épaisseur était tel que ce nuage semait la confusion aux Anges Noirs resté au sol. Le nuage fut dissipé petit à petit, mais malheureusement, Hoctarian constata que les traîtres s'étaient envolé loin.

- NOOOOON !!!

Le cri résonna à travers la région, et fut sans doute entendu même par les habitants de Shattrath.

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Ven 17 Sep 2010 - 23:12
Elle était exténuée, mais pour quelles raisons ? Peut-être le fait d'avoir traverser une épreuve qui va au-delà de l'imagination. Eldalótë attendit une bonne demi-heure allonger.
...
Que cet endroit était calme. Mais il était aussi source d'un mauvais passé. L'elfe s'en souvenait parfaitement bien, c'était ici qu'elle avait rencontré les deux Anges Noirs, avant l'Absolution, Ark et Hoctarian son second. Ark était quelqu'un d'étrange, il paraissait calme et impassible a toutes situations, mais qui cache une profonde rage. Hoctarian lui était sombre, et impatient. Il ne souriait jamais, sauf peut-être quand il met ses desseins en oeuvre.

Et d'ailleurs, en pensant du passé, le Roi-Liche doit être dépassé de ce qu'il se passe sur la planète. Il a dû croire qu'Eldalótë était morte dans le Rêve d'Emeraude maintenant.

L'elfe arriva enfin a se lever lentement. Ses jambes vacillait, cela devait faire un bon bout de temps qu'elle n'a pas connu la sensation de vivre sur le monde mortel. Les souvenirs les plus récents lui revint peu à peu. Elle poussa un petit quand elle se rappela la rixe au Jardin des Tourmentés. Ce monstre, elle l'a découpée en deux...avec Ashbringer, et elle avait des ailes blanches...Tout cela prêta a confusion dans son esprit. Elle se rassit tranquillement par terre pour réfléchir à tout ça. Cela sembla si fou. Mais elle était sur un autre plan d'existence, cela n'était surement pas réel. Si fou...
Eldalótë respira alors un bon coup, puis un autre, et se releva. Elle se concentra alors sur l'endroit, elle était donc au Mont Hyjal. Cela ressemble fort au campement qu'avaient établies Ark et elle. Puis elle se retourna. Elle y vit qu'une chose. Jamais rien n'avait produit si belle lumière. Cette lumière provenait d'une chose qu'Eldalótë n'arrivait pas a distinguer au départ mais au bout d'un moment, elle put enfin l'apercevoir...

- A...As...Ashbringer ?

Asbringer... resplendissant, brillant d'une aura lumineuse. L'elfe s'en approcha lentement. La lame était fichée dans le sol, l'épée bien droite.

- Comment est-ce possible ?

La Maudite devint Purifiée. Eldalótë s’avança encore vers Ashbringer puis une fois a portée de mains, elle s'en saisie. L'aura s'atténua grandement mais ne disparut point. L'elfe remarqua alors que quelque chose était inscrit sur la lame. Elle put lire :

- Peradius...

_________________


avatar




Sid
Le conteur.
Messages 4399
Localisation Affalé sur un canapé

Dim 19 Sep 2010 - 21:50
- Ça y est ! s'exclamèrent joyeusement Peradius et Ark à l'unisson.

La reine Dragon et l'Archidruide se mirent à regarder le Clairvoyant et la Furie d'une totale incompréhension. Peradius regarda Ark et lui dit :

- Bonne nouvelle hein.
- C'est le cas de le dire.
- Hum ? fit Halfurion mais les deux ne l'entendirent pas.
- Hyjal ?
- Oui ! Elle est à Hyjal !
- Ah mais...vous parlez de...
- Eh oui. Eldalótë est revenu parmi nous.

Halfurion et Alexstrazsa soupirent, soulagés.

- Ark ? appela la dragonne, qui jusque là resta dans sa forme mortel.
- Hmm ?
- Dites-moi, vous disiez que si Eldalótë s'en sortait, elle serait une sorte d'Ange-Noir n'est-ce pas ?
- Oui.
- Ne croyez-vous pas qu'elle ressente des visions comme vous et Peradius ?
- ...C'est possible. Oui cela se peut. Mais elle ne les découvrira pas tout de suite. Au moment ou elle saura exploiter ce don, elle recevra une grande quantité de visions. Et sur un être tel qu'un elfe, j'ignore les conséquences que cela produirait.
- Elle peut en mourir ? interrogea Peradius.
- Non je ne crois pas.
- Il faut tout de même la retrouver le plus vite possible.
- En effet.

Alexstrazsa s'avança et prit la parole de nouveau :

- Alors, ne perdons pas de temps. Reculez.

Chacun s'éloigna de la Reine Dragon qui entreprit sa transformation dans son enveloppe originel. Ses bras s'allongèrent, ses jambes également, sa tête grossit et devint plus reptiliens. Sa taille grandissait rapidement. Et en quelques secondes, la vrai Alexstrazsa était là sous sa vrai forme de dragon.

- Montez ! dit-elle.
Tous montèrent sauf Ark.
- J'en ai pas besoin, dit-il dans un sourire.

Du dos de la Furie apparu instantanément de grandes ailes noires.

- Voyons de qui, du Dragon ou de l'ange Noir est le plus rapide !
- Ce n'est pas un jeu, Ark ! lança gentiment Halfurion.
- Je le sais bien. Allons-y !

Puis ils s'élancèrent avec véhémence dans le ciel.

_________________


avatar




Adurnha

Messages 1034
Localisation Dalaran

Mer 20 Juil 2011 - 0:13
Arrivés à Hyjal, ils trouvèrent Eldalótë, couchée près d'une rivière.
Elle dormait.






Contenu sponsorisé